France : Matignon aurait gaspillé des milliers d’euros dans des sondages sur l’image de Valls

0
852

Les journalistes d’Envoyé Spécial viennent de révéler que Matignon avait commandé des sondages pour des sommes faramineuses sur l’image du Premier ministre, Manuel Valls entre 2014 et 2016

L’image du Parti Socialiste se dégrade de plus en plus. Ce vendredi, une révélation a été faite par France 2 qui confirme que des journalistes de l’émission Envoyé Spécial ont pu mettre la main sur des documents sensibles concernant des enquêtes réalisées par le Service d’information du gouvernement (SIG), un service rattaché à Matignon.

Dans les documents en question, les journalistes parlent de montants faramineux consacrés à l’image de Manuel Valls, ancien premier ministre. Les faits remontent entre 2014 et 2016, époque durant laquelle Matignon avait commandé plusieurs sondages pour plusieurs milliers d’euros, nous apprend le Figaro.

« 53 520 euros »

Le Dauphine, tout en citant les documents de 111 pages détenus par les journalistes de France 2, évoque un sondage mené entre le 28 avril et le 12 mai qui a coûté 53 520 euros. L’affaire est d’autant plus grave que près de la moitié des sondages commandés en 2016 par le SIG ne portaient pas sur des sujets de fonds, mais plutôt sur l’image du premier ministre.

Pour le moment, le montant total des sondages menés entre 2014 et 2015 sur l’image de Manuel Valls n’est pas encore dévoilé. Toutefois, Envoyé Spécial précise que 43% de sondages menés en 2016 ont été consacrés à ce genre d’étude. Cette affaire qui vient d’être révélée par la presse française risque d’écorner une nouvelle fois l’image du Parti Socialiste au pouvoir.

« Il n’y a pas de budget pour cela »

En effet, à son arrivée à la tête de la France en 2012, François Hollande avait promis de mettre fin aux commandes de sondages par les services de la présidence de la République. Il avait d’ailleurs fortement critiqué Nicolas Sarkozy qui avait commandé des sondages estimés à environ 7,5 millions d’euros. « Il n’y a pas de budget pour cela », avait justifié le président Hollande.

Il convient de rappeler que le Service de renseignement du gouvernement (SIG) est rattaché à Matignon, bureau du premier ministre français. Le SIG a trois missions principales : « l’information du Premier ministre sur l’évolution de l’opinion publique et le traitement médiatique de l’action du gouvernement, « la valorisation de l’action du Premier ministre et du gouvernement », « la coordination interministérielle de la communication du gouvernement ».