Corée du Nord : « l’ère de la patience stratégique est finie », avertit le vice-président américain

0
1471

En tournée en Asie, Mike Pence, vice-président américain, s’est d’abord rendu en Corée du Sud ce lundi 17 avril 2017 pour rencontrer les troupes américaines déployées dans ce pays. Cette visite intervient en un moment critique marqué par une forte tension entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sur le programme d’enrichissement nucléaire de Pyongyang

Les Etats-Unis haussent de plus en plus le ton face à la Corée du Nord. En déplacement en Corée du Sud ce lundi, le vice-président américain Mike Pence s’est rendu au niveau de la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées. D’après Washington Post, c’est la première étape d’une visite de 10 jours que le vice-président américain effectuera en Asie.

S’exprimant sur la tension avec la Corée du Nord, Mike Pence parle de la fin d’une « ère de patience stratégique ». « L’ère de la patience stratégique est finie. Le président Trump a été clair sur le fait que la patience des Etats-Unis et de nos alliées dans la région s’est épuisée et nous voulons voir un changement », a martelé Mike Pence.

« Nous voulons voir la Corée du Nord abandonner cette voie dangereuse »

Le vice-président américain ajoute : « nous voulons voir la Corée du Nord abandonner cette voie dangereuse du programme d’enrichissement nucléaire. Son usage perpétuel et ses tests de missiles balistiques sont inacceptables », regrette le vice-président américain qui espère que la Chine fera tout ce qui est possible pour ramener Pyongyang à l’ordre.

Ce lundi, dans un communiqué, Mike Pence a souligné que l’engagement des Etats-Unis et de ses alliées est un engagement « blindé et immuable ». Dans le communiqué, le vice-président américain a également réitéré la position des autorités américaines selon lesquelles « toutes les options sont sur la table » pour faire face à la menace nord-coréenne.

D’après Washington Post, le vice-président américain a visité une base militaire près de la zone démilitarisée où il s’est entretenu avec des autorités militaires. Il a également rencontré les troupes américaines stationnées au niveau d’un camp militaire que partagent soldats américains et sud-coréens. Ce camp se trouve à environ 250 km de la zone démilitarisée.

« Ce que Kim Jong Un fait est une menace pour toute la région »  

Rappelons que le discours belliqueux des autorités américaines face à la Corée du Nord reste intact. Ce dimanche, invité sur ABC, le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, Herbert Raymond McMaster a fait savoir que le président américain « prendra toutes les mesures » pour empêcher une agression de la Corée du Nord contre les Etats-Unis.

« Il est clair que le président est déterminé à ne pas permettre que ce genre de potentiel menace les Etats-Unis et notre président prendra les mesures qui sont dans l’intérêt du peuple américain. (…) Je pense que ce que Kim Jong Un est en train de faire est une menace pour toute la région et pour le monde », a déclaré HR McMaster.