Grande-Bretagne : vers la déchéance de nationalité d’Asma al-Assad, épouse de Bachar ?

0
1380

Des députés britanniques ont adressé une lettre au ministère britannique de l’Intérieur demandant qu’Asma al-Assad, épouse de Bachar al-Assad, soit déchue de sa nationalité pour soutien au gouvernement syrien

La première dame syrienne pourrait bientôt perdre sa nationalité britannique. C’est ce que nous apprennent les médias britanniques. D’après The Guardian, les députés du parti Liberal Democrats, avec à leur tête Tom Brake, ont adressé une lettre à Amber Rudd, ministre britannique de l’Intérieur, lui demandant de déchoir Asma al-Assad, épouse de Bachar Al-Assad, de sa nationalité britannique.

Dans la lettre de Brake Tom, on pouvait lire : « la première dame de la Syrie a agi non pas en tant que citoyenne privée mais en tant que porte-parole du régime. (…) Boris Johnson a exhorté les autres pays à faire plus sur la Syrie, mais le gouvernement britannique peut dire à Asma al-Assad, soit tu arrêtes d’utiliser ta position pour défendre des actes barbares, ou bien tu perds ta nationalité ».

« Une pièce maîtresse de la machine de propagande »

D’après The Guardian, la campagne des Liberal Democrats d’obtenir la déchéance de nationalité pour Asma al-Assad est aussi soutenue par Nadhim Zahawi, député Tory. Ce dernier a soutenu l’idée de déchoir la première dame syrienne de sa nationalité, déclarant qu’Asma al-Assad « est une pièce maîtresse de la machine de propagande qui commet des crimes de guerre ».

« Il est temps pour nous de poursuivre Assad où qu’il aille, y compris des gens comme Madame Assad, qui est une machine de propagande qui commet des crimes de guerre », a déclaré Nadhim Zahawi. D’après Haytham Althamwi, chercheur à Rethink Rebuild Society, un groupe de soutien aux Syriens basés en Grande-Bretagne, Asma al-Assad « a assumé son rôle direct en promouvant des idéaux qui sont contraires aux valeurs britanniques ».

Dans la presse britannique, on précise que la décision de déchoir Asma al-Assad de sa nationalité intervient à la suite d’un message qu’elle a posté sur son compte twitter dénonçant les frappes militaires américaines de ce jeudi 6 avril. Dans un de ses comptes, Asma al-Assad dénonçait en effet un « acte irresponsable qui reflète un manque de vision à long terme ».

« Le passeport d’Asma al-Assad expire en 2020 »

Il est important de souligner que sous la loi britannique, le gouvernement peut déchoir un binational de sa nationalité britannique si cette personne est liée à des groupes terroristes. Agée de 41 ans, Asma al-Assad, née à Acton à Londres, détiendrait la nationalité britannique et syrienne. D’après les autorités britanniques, son passeport devrait expirer en 2020.

Rappelons qu’Asma al-Assad a été banquière d’investissement chez JP Morgan avant de rencontrer Bachar al-Assad dans les années 90. Les deux se sont mariés en 2000 juste après que Bachar est devenu président de la Syrie.