Zimbabwe : les parents démunis sont autorisés à scolariser leurs enfants avec du bétail

0
507

Le gouvernement zimbabwéen autorise désormais les parents démunis à inscrire leurs enfants à l’école en échange de leur bétail

Le gouvernement zimbabwéen a trouvé un moyen original et peut-être très efficace pour permettre à de nombreux enfants issus de familles pauvres d’être scolarisés. Désormais, pour inscrire son enfant dans une école zimbabwéenne, plus besoin d’avoir de l’argent. Les parents démunis peuvent simplement offrir du bétail, tel que la chèvre ou effectuer des travaux civiques pour l’établissement, suffisant pour que l’inscription soit comptabilisée.

L’annonce de cette information a été faite par Lazarus Dokora, ministre zimbabwéen de l’Education primaire et Sylvia Utete Masango, secrétaire-permanente du ministre lors d’une émission à la radio Sunday News, une radio contrôlée par l’Etat du Zimbabwe. Lors de l’émission, les deux ont tenu à expliquer que c’est une décision destinée aux parents défavorisés.

« Nos écoles doivent être flexibles »

« En ce qui concerne le bétail, la communauté doit mettre en place un marché auquel tout le monde participe, des autorités scolaires, locales aux parents eux-mêmes pour éviter de se faire tromper », a précisé Lazarus Dokora. Toujours d’après le ministre, la direction de l’école déterminera la valeur du bétail. Il espère que cet argent servira à renouveler les infrastructures de l’école ou sera investi dans l’agriculture.

Le ministre mise sur une école zimbabwéenne flexible. « Nos écoles doivent être flexibles et doivent s’assurer que ceux qui n’ont pas d’argent pour s’acquitter de leurs frais de scolarité puissent travailler. Par exemple, s’il y a un maçon dans le quartier, il ou elle (l’enfant) doit avoir la chance de travailler avec le maçon pour payer ses frais scolaires », a-t-il martelé.