Syrie : L’armée de Bachar aurait transféré ses avions de guerre vers une base militaire russe

0
3682

Ce jeudi 20 avril 2017, les médias israéliens qui suivent de près le conflit syrien ont révélé que l’armée syrienne a déplacé ses avions de guerre vers une base militaire russe qui se trouve en Syrie pour éviter de nouvelles frappes américaines

Près de deux semaines après les frappes américaines contre la Syrie, les médias israéliens révèlent que le gouvernement syrien a adopté une nouvelle stratégie pour contourner les frappes américaines qui ciblent ses avions de guerre. D’après Ynetnews, la Syrie a en effet déplacé ses avions militaires tout près d’une base aérienne russe.

Ynetnews nous apprend qu’il s’agit en effet de la base militaire russe de Khmeimim, située dans le gouvernorat de Latakia où se trouvent une bonne partie des avions de guerre russes qui combattent à côté des forces syriennes fidèles à Bachar al-Assad. La base de Khmeimim, est l’une plus importantes bases militaires de la Russie en Syrie.

« 59 missiles Tomahawk avaient été lancés contre une base militaire syrienne »

L’information a été confirmée par Times of Israël qui cite des sources en provenance de CNN. D’après Times of Israël, la décision prise par les autorités syriennes de transférer leurs avions de guerre à côté de la base militaire russe consistait en effet à dissuader les Etats-Unis qui n’excluent pas de mener de nouvelles attaques contre l’armée syrienne.

Ynetnews précise que le transfert des avions de guerre syriens par le gouvernement de Bachar al-Assad a eu lieu juste après la frappe militaire américaine de ce jeudi 6 avril, une attaque durant laquelle les Etats-Unis avaient lancé 59 missiles Tomahawk contre la base militaire de Shayrat, près de la province de Homs.

Rappelons que les frappes militaires américaines avaient fait d’importants dégâts matériels. Ce 11 avril, le gouvernement américain, par la voix de James Mattis, secrétaire à la défense, avait révélé que les frappes militaires américaines avaient détruit 20% de l’aviation syrienne, soit 1/5ème des avions de guerre de l’armée syrienne.

« L’usage de la piste de l’aéroport n’a plus beaucoup d’intérêt militaire »

« Le gouvernement syrien a perdu la capacité de ravitailler ou de réarmer les avions au niveau de l’aérodrome de Shayrat et à cet endroit, l’usage de la piste de l’aéroport n’a plus beaucoup d’intérêt militaire », avait fait savoir James Mattis qui avait décrit les frappes comme « une réponse mesurée ». L’information n’avait été ni confirmée, ni infirmée par le gouvernement syrien.

Il convient de rappeler que les frappes américaines ont été une réponse apportée à une attaque chimique qui s’est produite le 4 avril 2017 dans la localité de Khan Sheikhoun, non loin de la province d’Idlib. Les Etats-Unis avaient immédiatement accusé la Syrie d’avoir perpétré ces attaques. Des accusations que la Russie et la Syrie avaient démenties en pointant du doigt les rebelles syriens.