Benjamin Netanyahou accuse l’Autorité Palestinienne de financer le terrorisme

0
1248

Lors d’une interview accordée à Fox News ce vendredi 21 avril 2017, Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien, a accusé l’Autorité Palestinienne de financer le terrorisme et a souligné qu’Israël est prêt à la négociation pour trouver une solution au conflit israélo-palestinien

Le premier ministre israélien accuse la Palestine de financer les terroristes. Dans une interview accordée à Fox News ce vendredi et reprise par Ynetnews, Benjamin Netanyahou s’est attaqué aux Palestiniens déclarant qu’ils doivent cesser de financer les terroristes s’ils veulent vraiment la résolution du conflit israélo-palestinien.

Il a ouvertement accusé les Palestiniens de financer les terroristes. « Je pense que le premier test de la paix consiste à leur dire : ‘hey, vous voulez la paix ? Démontrez-le. Faites face au terrorisme, arrêtez de financer le terrorisme, arrêtez de payer les terroristes », a-t-il déclaré lors de l’interview.

« Personne ne veut la paix plus qu’Israël »

Benjamin Netanyahou va plus loin, affirmant que la Palestine finance les terroristes à hauteur de plusieurs milliards de dollars. « Plus d’1 milliard de dollar aurait été donné aux terroristes. Je ne parle pas de Hamas. Je parle de l’Autorité Palestinienne dirigé par le président Mahmoud Abbas qui doit rencontrer Donald Trump à Washington », soutient-il.

Il ajoute que les financements se font sur la base du nombre de victimes. « Plus tu tues, plus tu es payé », révèle Netanyahou. Sur la question de savoir s’il est prêt à négocier avec la Palestine, il répond que les Palestiniens doivent changer leur « doctrine de la mort ». « Le premier à saluer ce changement serait moi. Je connais le prix de la guerre. Personne ne veut la paix plus qu’Israël. Nous enseignons à nos enfants la paix », souligne-t-il.

Il est important de préciser que les propos tenus par Benjamin Netanyahou interviennent au moment où une rencontre entre Trump et Mahmoud Abbas est prévue en mai prochain à Washington. Les propos du premier ministre israélien sont aussi tenus au lendemain d’une interview que Mahmoud Abbas a accordée à une chaîne japonaise dans laquelle il se dit prêt à rencontrer Netanyahou à tout moment à Washington sur le patronage de Trump.