Exclusive : Israël a frappé une base syrienne près de l’aéroport de Damas vers 3H25 du matin

0
1356

L’armée israélienne est accusée d’avoir attaqué une base de l’armée syrienne ce jeudi 27 avril au matin. L’attaque qui a produit une gigantesque explosion a eu lieu tout près de l’Aéroport International de Damas

Pendant que les diplomates s’activent d’arrache-pied à Astana pour trouver une solution définitive au conflit syrien, Israël frappe pour affaiblir l’armée syrienne. De très fortes explosions ont été entendues tout près de l’Aéroport International de Damas ce jeudi. Durant les premières heures qui ont suivi les frappes, il était impossible de déterminer les causes.

Mais, ce serait l’œuvre de l’armée. L’information a été confirmée par l’agence de presse officielle syrienne, Sana. D’après l’agence de presse qui accuse ouvertement Israël, une base militaire syrienne qui se trouve au sud-ouest de l’aéroport international de Damas a été visé par des frappes.

« Une attaque qui se serait produite aux environs de 3H25 du matin »

L’agence Sana parle de missiles lancés par l’armée israélienne depuis les territoires occupés. L’agence, qui se base sur une source militaire, fait était d’explosions qui ont causé d’importants dégâts matériels. Les frappes se sont déroulées à l’aube. Le média israélien Haaretz précise qu’elles ont eu lieu à 3H25 du matin.

A l’instar de toutes les frappes menées par Israël en Syrie, il s’en est suivi une véritable guerre médiatique. La Syrie a en effet dénoncé une « agression », tandis que du côté israélien, on parle de frappes qui ont visé des convois d’armes du Hezbollah, groupe pro-chiite libanais, allié de Bachar al-Assad.

Citant les commentaires d’agents de renseignement sur les frappes de ce jeudi matin, l’agence Reuters nous a appris que les frappes visaient en effet un convoi d’armes du Hezbollah libanais. D’après les mêmes sources, ce convoi transportait des armes en provenance de l’Iran. Elles étaient transportées à bord d’un avion-cargo militaire.

« Empêcher le trafic d’armes de l’Iran vers la Syrie via le Hezbollah »

Fait rare, l’incident a été commenté par Israël Katz, ministre israélien du renseignement. S’exprimant sur les incidents de ce jeudi en Syrie, il a déclaré : « l’incident qui s’est produit en Syrie correspond totalement à la politique israélienne d’agir pour empêcher le trafic d’armes de l’Iran vers la Syrie via le Hezbollah ». Il a aussi promis que l’armée israélienne agira à chaque fois qu’elle recevra des informations sur ce genre de transfert d’armes.

Pour le moment, aucune victime n’est à déplorer. Rappelons que ces attaques interviennent moins d’une semaine après celles qui ont visé la base militaire syrienne de Quneitra ce 23 avril. Là également, c’est l’armée israélienne qui a été pointée du doigt. Dans la presse israélienne, on avait parlé de représailles menée par le Tsahal après des attaques aux mortiers menées par l’armée syrienne contre Israël dans le Golan.