En plein conflit avec les Etats-Unis, la Corée du Nord menace désormais de s’attaquer à Israël

0
3376

La Corée du Nord menace de s’en prendre à Israël après les propos d’Avigdor Liberman, ministre israélien de la défense qui, ce samedi, a traité le leader nord-coréen de « fou »

La Corée du Nord s’en prend désormais à l’Etat d’Israël. Tout a commencé ce samedi par des propos tenus par le ministre israélien de la défense, Avigdor Liberman, qui a traité le leader nord-coréen de « fou ». Le ministre israélien s’exprimait en effet sur la situation géopolitique mondiale.

Lors d’une interview accordée à un site israélien reprise par Jerusalem Post, Liberman traite en effet Kim Jong-Un de « fou » et ajoute que le leader nord-coréen et celui de la Syrie et de l’Iran faisaient tous partie d’un gang « fou et radical » qui cherchent à miner la stabilité du monde.

« Les remarques dangereuses du ministre israélien sont sordides »

Le ministre israélien de la défense avait déclaré lors de son interview : « Pyongyang a, semble-t-il, franchi la ligne rouge avec ces récents tests nucléaires. Nous sommes à une époque où des missiles et des armes non conventionnelles sont entre les mains de personnes irrationnelles ».

Les propos d’Avigdor Liberman ont immédiatement suscité la colère des autorités nord-coréennes qui, dans un communiqué, ont réagi : « les remarques dangereuses du ministre israélien sont sordides et constituent un comportement méchant. Elles défient la république de la Corée du Nord ».

Dans le communiqué, la Corée du Nord accuse Israël d’être le seul pays du Moyen-Orient à disposer d’une arme nucléaire illégale. « Ceci est un stratagème cynique pour échapper aux critiques », ajoute le communiqué. La Corée du Nord a également accusé Israël de « perturber le processus de paix au Moyen-Orient, d’occuper des terres arabes et d’avoir commis des crimes contre l’humanité ».

« Israël est le seul détenteur illégal de la bombe nucléaire »                                                        

« Israël est le seul détenteur illégal de la bombe nucléaire qui bénéficie du soutien des Etats-Unis, et pendant ce temps Israël attaque la Corée du Nord pour possession d’armes nucléaires. (…) Nous invitons Israël à penser deux fois aux implications de sa campagne de diffamation contre nous », prévient la Corée du Nord

Pyongyang va plus loin, menaçant ouvertement l’Etat d’Israël d’une « punition impitoyablement » qui lui sera infligée des milliers de fois. Ce samedi, Times of Israel nous appris que les propos d’Avigdor Liberman n’ont pas été du goût de la classe politique israélienne. Beaucoup ont en effet dénoncé son discours.

« Nous n’avons rien à faire avec la Corée du Nord »

« Nous n’avons rien à faire avec la Corée du Nord. Donc, pourquoi nous exciter ? N’avons-nous pas assez d’ennemis ? », s’est demandé un ministre israélien sous couvert de l’anonymat. Sur son compte Twitter, Moshe Ya’alon, ex ministre de la défense, écrit : « le ministre des balivernes raconte des irresponsabilités sur la Corée du Nord. Et il n’y a aucun premier ministre pour contrôler ce babillage et ces ministres qui se donnent des aires ».

Il est important de rappeler que la Corée du Nord s’est engagée dans un bras de fer tendu avec les Etats-Unis depuis plusieurs années. Ce bras de fer s’est accentué depuis l’arrivée de Donald Trump à la tête des Etats-Unis. Ce dernier veut à tout prix mettre fin au programme nucléaire de la Corée du Nord, ce que Pyongyang refuse catégoriquement pour l’instant.