Macron : « le peuple français est en colère, le dysfonctionnement de l’UE n’est plus soutenable »

0
838

Dans une interview accordée à la BBC et publiée ce lundi 1er mai 2017, Emmanuel Macron, candidat d’En Marche ! a mis en garde l’Union Européenne contre le Frexit et l’arrivée de Marine Le Pen au pouvoir. Le candidat d’En Marche ! a d’ailleurs promis une réforme en profondeur de l’UE et du projet européen

Dans une interview accordée à la BBC et publiée ce lundi 1er mai, Emmanuel Macron, chef de file d’En Marche ! a appelé l’Union Européenne à adopter des mesures concrètes, faute de quoi le peuple français risque de recourir au Frexit, sortie de la France de l’Union Européenne. Une situation qui sonnerait le glas de l’UE.

« Je suis un pro-Européen, j’ai constamment défendu pendant l’élection l’idée Européenne et les politiques Européennes parce que je crois qu’il est extrêmement important pour le peuple français et pour la place de notre pays dans la mondialisation », a fait savoir le candidat d’En Marche ! sur la BBC.

Toutefois, l’ex banquier des affaires estime que l’Union Européenne devrait écouter le peuple. « Mais, en même temps, nous devons affronter la situation, écouter notre peuple et écouter le fait que il est extrêmement en colère aujourd’hui, impatient et le dysfonctionnement de l’Union Européenne n’est pas soutenable ».

« Réformer en profondeur l’Union Européen et le projet Européen »

Macron promet des réformes au lendemain de son élection. « Donc, je considère que mon mandat, au lendemain, sera en même temps de réformer en profondeur l’Union Européenne et le projet Européen ». Pour l’ex banquier des affaires, ce serait une « trahison » de laisser l’UE fonctionner telle qu’elle est. Il prévient d’un risque de voir se produire le Frexit ou de voir s’installer le Front National.

Cette interview accordée à la chaîne britannique intervient à moins d’une semaine du second tour de la présidentielle qui se tiendra ce 7 mai 2017. Entretemps, le camp Macron et celui de Marine Le Pen se lancent une véritable guerre des mots. Ce dimanche, lors de son passage sur le plateau de LCI, Nicola Dupont-Aignant, candidat de Debout la France qui a récemment rejoint Marine Le Pen a traité Macron de « marionnette ».