Syrie : l’incroyable histoire d’une agente du FBI qui se marie avec un membre de l’Etat Islamique !

0
763

Une ex agente du FBI (Federal Bureau of Investigation) s’était mariée avec un membre du groupe Etat Islamique sur qui elle devait mener une enquête. L’affaire a été dévoilée par les médias américains cette semaine

Une histoire digne d’un film de Hollywood. Une traductrice du FBI qui s’était rendue en Syrie en 2014 pour y mener une enquête sur un membre du groupe Etat Islamique s’est finalement mariée avec ce dernier. L’information a été confirmée par l’agence de renseignement à BBC.

D’après CNN, la jeune femme, du nom de Daniela Greene, avait en effet menti au FBI sur sa destination. Elle avait d’ailleurs averti son nouveau mari sur qui elle était censée enquêter. Au bout de quelques semaines de mariage, Daniela Greene, âgée de 38 ans, se rend compte qu’elle venait de commettre une grosse erreur.

Elle s’envole à nouveau vers les Etats-Unis. Là, elle a été immédiatement arrêtée par les agents de renseignement. Elle finira par accepter de collaborer avec la justice américaine. Elle plaidera coupable pour faux témoignage sur le terrorisme international. Elle a été emprisonnée pendant deux ans, avant d’être relâchée l’été dernier.

« Trahison de la confiance publique »

Les autorités du FBI affirment avoir été embarrassées par cette affaire. D’après John Kirby, ex autorité du Département d’Etat, l’entrée de Daniela Greene en Syrie devait être approuvée par les hautes autorités de Daesh. Un tribunal de Washington a qualifié l’acte de Greene de « monstrueux », méritant « une sévère punition ».

Daniel Greene est en effet accusée d’avoir violé la « confiance publique (…) en mettant en danger la sécurité nationale des Etats-Unis ». Elle encourt jusqu’à 13 ans et demi de peine de prison. D’après la BBC, l’histoire de Greene avait été tenue secrète. La presse s’en est emparée lorsque le tribunal a publié les documents liés à l’enquête.

« Un ex rappeur devenu djihadiste »

La CNN a fourni des détails sur le mari de Daniela Greene. Il s’agit en effet de Denis Cuspert, ancien rappeur allemand devenu membre du groupe Etat Islamique. Le média américain ajoute que le rôle joué par l’ancien rappeur dans le recrutement de jeunes djihadistes sur internet avait fini par le placer dans le viseur des agences anti-terrorisme dans deux continents.

En Allemagne, Cuspert était connu sous son pseudo de rappeur Deso Dogg. En Syrie, il était appelé Abou Talha al-Amani. Dans une chanson, il a d’ailleurs chanté les louanges d’Oussama Ben Len et menacé Barack Obama avec un geste indiquant qu’il lui couperait la gorge. Dans une vidéo de propagande, on voyait le rappeur tenant une tête décapitée.