Limogeage du patron du FBI : Donald Trump risque d’être destitué d’ici la fin de 2017

0
815
Republican presidential candidate, businessman Donald Trump speaks during the Fox Business Network Republican presidential debate at the North Charleston Coliseum, Thursday, Jan. 14, 2016, in North Charleston, S.C. (AP Photo/Chuck Burton)

48 heures après le licenciement de James Comey, ex patron du FBI par Donald Trump, les réactions vont bon train. Désormais, c’est la destitution de Trump qui occupe carrément tous les sujets de conversation, une destitution qui serait en train d’être préparée en coulisse par les Démocrates

48 heures après le limogeage de James Comey, patron du FBI par Donald Trump, il s’ensuit une véritable guerre politico-médiatique aux Etats-Unis. La décision de Donald Trump de licencier l’homme fort du FBI suscite de nombreuses et virulentes réactions. Désormais, c’est la destitution du président américain qui est au cœur des débats.

Dans la presse, on avance l’hypothèse que le président américain a 60% de chance de d’être destitué durant son premier mandat à la tête des Etats-Unis. Aux Etats-Unis, le site PredicIt, un site regroupant des traders spécialisés en politique, a lancé un pari sur une éventuelle destitution de Trump d’ici la fin de 2017.

« Les Démocrates appellent à la destitution du Président Trump »

Ce mercredi, c’est le très sérieux média américain Politico qui nous apprend un peu plus dans cette affaire. D’après Politico, au lendemain du limogeage de James Comey par Donald Trump, le parti républicain a fait appel à une levée de fond, une situation qui laisse entrevoir que le parti démocrate mijote en coulisse pour obtenir la destitution de Donald Trump.

Politico cite un email qui a été envoyé par le Comité des Républicains au Congrès dans lequel on pouvait lire : « les Démocrates appellent à la destitution du Président Trump. Nous devons protéger notre président. Défendez le président ». Et ce n’est pas tout. Dans l’email, le comité républicain avance l’hypothèse que les démocrates sont à l’œuvre pour obtenir cet impeachment.

« Chers Conservateurs, les Démocrates veulent que le président Donald Trump soit destitué. Si les Démocrates obtiennent la majorité à la chambre des représentants, leur priorité numéro 1 serait de destituer notre président. Nous devons protéger la chambre des représentant à tout prix, chers Conservateurs », ajoute le mail.

« Des présumés liens entre Trump et la Russie »

Rappelons que le licenciement de James Comey ce mardi a suscité de nombreuses réactions aux Etats-Unis comme à l’international. L’affaire est d’autant plus sérieuse que l’ex patron du FBI menait une enquête sur des supposés liens entre l’entourage de Trump et la Russie, le président Trump étant lui-même soupçonné d’être très proche de Moscou.

Depuis, il s’en est suivi un véritable raz-de-marée politico-médiatique et de grands médias américains dont le New York Times avaient fini par prendre position exigeant du vice-ministre américain de la Justice de lever « ce nuage de suspicion » sur les relations entre Trump et la Russie afin de « restaurer la confiance des Américains en leur gouvernement ».