Exclusive : Macron nomme le germanophile Edouard Philippe Premier ministre de la France

3
20924

Edouard Philippe, maire du Havre, a été nommé ce 15 mai 2017 Premier ministre de la France. Il devient ainsi le Premier ministre du nouveau président Emmanuel Macron qui s’envolera à Berlin ce lundi pour rencontrer la chancelière allemande, Angela Merkel

Ce n’était plus une surprise. Edouard Philippe est devenu le Premier ministre d’Emmanuel Macron. Le juppéiste dont le nom a circulé dans la presse ces 48 heures a été nommé à ce poste clé. La passation de service a eu lieu ce lundi 15 mai à Matignon entre lui et Bernard Cazeneuve, ex ministre de l’intérieur et successeur de Manuel Valls.

La nomination n’a pas été une énorme surprise au sein de la classe politique française où des personnalités de droite avaient déjà annoncé qu’il sera le premier ministre d’Emmanuel Macron. « Il n’y a pratiquement aucun doute sur le fait qu’Edouard Philippe sera premier ministre », avait déclaré Jean-François Copé ce dimanche sur France Inter.

« Diplômé de Sciences-Po Paris en 1992 »

Invité sur le plateau d’Europe 1, Benjamin Griveaux, porte-parole d’En Marche ! avait fait savoir que le maire du Havre est « l’un de ceux qui correspondent très clairement au profil défini ». « Il y en a d’autres qui correspondent à ce profil, mais il en fait partie », avait assuré le porte-parole d’En Marche ! qui a insisté sur le fait que le nouveau président « souhaitait des visages nouveaux et des pratiques nouvelles ».

Né en 1970 à Rouen, le maire du Havre est diplômé de l’Institut d’Etude Politique de Paris (Sciences-Po Paris) en 1992 et de l’ENA (Ecole Nationale d’Administration). Il a d’abord milité au Parti Socialiste avant de rendre sa carte pour se rapprocher de la droite. Membre du parti UMP et des Républicains (LR), il est connu pour sa proximité avec l’ancien premier ministre Alain Juppé, candidat malheureux de la primaire à droite.

La nomination d’Edouard Philippe à ce poste intervient le jour même où Emmanuel Macron doit se rendre en Allemagne pour y rencontrer la chancelière allemande, Angela Merkel. Ce voyage marque la première visite officielle d’Emmanuel Macron depuis son élection en tant que président de la France ce 7 mai 2017.

« Macron pense à 90% la même chose que moi »

Rappelons qu’Edouard Philippe parle couramment la langue allemande, un autre signe fort qui témoigne de la volonté du nouveau président français de se rapprocher de l’Allemagne, tel que ce fut le cas avec François Hollande qui avait choisi comme Premier ministre le germanophile, Jean-Marc Ayrault, en 2012.

La proximité entre Edouard Philippe et Emmanuel Macron ne fait l’objet d’aucun doute. Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois en 2011 et en février 2015 parlant d’Emmanuel Macron, Edouard Philippe disait : « je l’aime beaucoup à titre personnel. J’ai de l’estime pour son intelligence ». Fin 2016, il ajoutait : « Macron pense à 90% la même chose que moi ».

 

3 Commentaires

  1. Bravo, du journalisme de haut vol ! Annoncer la nomination avant la nomination, c’est fort de café !
    Autant la nomination de Edouard Philippe ne fait maintenant plus guère de doute, il aurait été un peu plus professionnel de l’annoncer après E. Macron non ?

    • Merci pour votre message.
      Lorsque le journaliste dispose de tous les signaux pour confirmer une information, il n’a plus besoin d’attendre. Il suffit juste de voir comment la presse traite cette affaire de « nomination d’un Premier ministre » pour savoir qu’il y a vraiment de l’amateurisme, comme s’il s’agissait de l’élection du Président de la République. Lecourrier-du-soir n’est pas dans ce type de journalisme à bas niveau. Nous transmettons la meilleure information à temps réel. Mais, merci pour votre message!

      • Merci d’avoir pris le temps de répondre à mon message.
        Chacun se fera une idée de votre façon de traiter « l’information », puisqu’en réalité tant que le fait n’est pas avéré, « l’information » n’en est pas une, juste une rumeur… pour moi vous faites partie de cette presse amateur.e qui colporte des rumeurs comme s’il s’agissait d’informations, dans le but de faire le buzz.