Genève : l’opposition syrienne demande à la Russie de laisser tomber Bachar al-Assad

0
1150

L’opposition syrienne qui participe aux pourparlers de paix sur l’avenir de la Syrie qui se déroulent en ce moment à Genève a demandé ce jeudi 18 mai 2017 à la Russie de lâcher Bachar al-Assad

A Genève, l’opposition syrienne veut que la Russie laisse tomber Assad. La délégation de l’opposition syrienne qui s’est rendue à Genève ce jeudi a en effet appelé la Russie à cesser de soutenir le gouvernement de Bachar al-Assad. Ces déclarations interviennent en un moment clé où l’armée syrienne, fidèle à Bachar al-Assad, est en train d’en finir avec les groupes terroristes qui combattent en Syrie.

« Les Russes doivent arrêter de soutenir ce régime criminel et ils devraient eux-aussi arrêter de commettre des exactions systémiques et de tuer notre peuple », a dénoncé Nasr al-Hariri, chef de la délégation de l’opposition syrienne. L’agence de presse turque Anadolu nous a appris que les propos de Nasr Al-Hariri ont été tenus le jour même de la rencontre entre l’opposition syrienne et le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Gennady Gatilov.

« Sabotage de l’Iran et de la question des détenus »

La rencontre a eu lieu ce jeudi dans l’après-midi. « Nous espérons entamer sérieusement le processus politique qui permet de réaliser une transition politique dans un délai indiqué par la résolution du Conseil de Sécurité des Nations-Unies. Demain, nous soumettrons deux mémorandums qui parleront du sabotage de l’Iran et de la question des détenus », a expliqué Nasr Al-Hariri.

Toujours d’après l’agence turque, un envoyé spécial pour la Syrie, Staffan de Mistura, a rencontré séparément les délégations lors de la troisième journée de Genève VI. De Mistura a annoncé que les discussions techniques pour traiter les questions constitutionnelles et juridiques sur la Syrie ont commencé ce jeudi. Il a assuré que les deux partis sont tombés d’accord pour mettre en place des comités d’expert afin d’aborder ces questions.

Les nouveaux pourparlers de paix devront être bouclés ce vendredi. La délégation du gouvernement syrien est dirigée par Bachar al-Jaafari et celle de l’opposition syrienne est dirigée par Nasr Al-Hariri. L’agence Anadolu nous appris que De Mistura rencontrera séparément chaque délégation dans son bureau de l’ONU.