Exclusive : la Chine aurait tué entre 12 et 18 espions de la CIA en 2010 et 2012

0
697
United States representative Mike Pompeo speaks to a rally of general aviation workers at Cessna Aircraft in Wichita, Kan., Monday, March. 21, 2011. The rally was attended by U.S. Transportation Secretary Ray LaHood, Governor Sam Brownback, Senator Jerry Moran and an estimated 2,000 aircraft workers of general aviation companies in the Wichita area. (AP Photo/The Wichita Eagle, Mike Hutmacher)

Le New York Times vient de révéler qu’entre 12 et 18 espions de la CIA ont été tués ou emprisonnés en Chine. Les faits remontent entre 2010 et 2012. L’affaire, qui a fortement embarrassé les services de renseignement américains, a été révélée par des autorités américaines qui ont tenu à ne surtout pas fournir leurs identités en raison du caractère sérieux de cette affaire

La Chine est accusée d’avoir tué entre 12 et 18 espions de la CIA de 2010 à 2012. C’est ce que révèle une enquête du New York Times. D’après le média américain, le gouvernement chinois a systématiquement démantelé des opérations d’espionnage de la CIA en tuant ou en emprisonnant ces espions.

Citant les autorités américaines, le New York Times considère cette affaire comme l’une des plus graves infractions en matière de renseignement ces dix dernières années. L’affaire avait suscité une vive division au sein des services de renseignement. Certains étaient convaincus qu’une taupe à l’intérieur de la CIA avait trahi les Etats-Unis et d’autres pensaient que la Chine avait piraté le système d’espionnage de la CIA utilisé par l’agence pour s’entretenir avec des sources étrangères.

« Un des espions a été abattu devant ses collègues »

D’après The New York Times qui cite toujours les autorités américaines, un des espions chinois a été abattu devant ses collègues dans l’enceinte d’un bâtiment appartement à l’Etat, un message venait ainsi d’être envoyé aux autres qui travaillaient avec la CIA. D’autres ont été emprisonnés.

La situation avait d’ailleurs été comparée à celle de la guerre froide lorsque la CIA avait découvert que deux de ses agents, Aldrich Ames et Robert Hanssen, avaient livré des informations secrètes à la Russie pendant plusieurs années. D’après la CIA, cet épisode avait démontré la réussite de la Chine en perturbant le travail des espions américains et en volant des informations secrètes.

La révélation de cette affaire a été faite par des autorités de la CIA qui ont catégoriquement refusé de fournir leurs identités. Il est important de souligner qu’espionner la Chine est l’une des priorités de la CIA, mais le dispositif de sécurité mis en place par Pékin est extrêmement difficile à pénétrer.

Pour lire le document du New York Times dans son intégralité, cliquez ici : The New York Times