Terrorisme : la Russie annonce avoir peut-être tué Al-Baghdadi, N°1 du groupe Etat Islamique

0
513

Le ministère russe de la défense dit avoir reçu des informations sur la mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi, chef du groupe terroriste Etat Islamique. D’après un communiqué du ministère, le N°1 de Daesh a été tué lors d’une frappe aérienne menée par la Russie en mai dernier

Si l’information est avérée, ce serait un grand exploit pour la Russie. Le ministère russe de la défense affirme en effet avoir reçu des informations faisant état de la mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi, chef du groupe terroriste Etat Islamique. D’après le ministère russe, Al-Baghdadi aurait été tué par les forces russes lors d’une frappe aérienne menée en mai dernier dans la banlieue sud de Raqqa.

Le ministère russe de la défense fournit des détails sur les circonstances de la mort du N°1 de Daesh. D’après le ministère, des frappes aériennes ont été menées ce 28 mai contre un poste de commandement où des dirigeants du groupe Etat Islamique tenaient une réunion pour discuter de l’évacuation des terroristes de la ville de Raqqa.

« D’après nos informations, qui sont en train d’être vérifiées à travers différentes chaînes, le chef du groupe terroriste, Abou Bakr Al-Baghdadi prenait aussi part à cette réunion. Il a été éliminé par les frappes aériennes », nous apprend le communiqué. D’après le ministère, les frappes aériennes ont été menées par des jets Su-34 et Su-35 qui ont causé des dégâts considérables, tuant plus de 30 commandants du groupe terroristes et 300 gardes du corps.

« Les Américains ont été informés des frappes russes »

Parmi les autorités du groupe terroriste tuées par les frappes aériennes, figurent l’Emir Abou El-Hadj al-Misri, l’Emir Ibrahim al-Naef al-Hadj, deux autorités de l’Etat Islamique qui contrôlaient une zone située entre Raqqa et Es-Suhne ainsi que Souleymane al-Shauah, chef de sécurité du groupe Etat Islamique.

Le ministère russe de la défense dit avoir informé les Américains des frappes aériennes. « Les Américains ont été informés à l’avance à travers des chaînes d’interaction sur le moment où les frappes russes auront lieu et sur le lieu », a précisé le communiqué. Pour le moment, ni le Pentagone, ni l’armée syrienne ou irakienne n’ont confirmé la mort d’Al-Baghdadi.