Isaac Herzog, chef de l’opposition israélienne : « Israël est en train de devenir un État fasciste »

0
3113

Isaac Herzog, chef de file de l’opposition israélienne, a eu des propos très durs contre le gouvernement de Benjamin Netanyahou lors d’un discours tenu ce samedi 24 juin 2017 en marge d’un événement culturel

L’opposition israélienne hausse le ton. Quelques heures après les déclarations d’Ehud Barak, ancien premier ministre israélien qui a appelé toute l’opposition à s’unir pour faire tomber le gouvernement de Benjamin Netanyahou, l’opposition israélienne enclenche un bras de fer contre le pouvoir en place.

Ce samedi, le chef de file de l’opposition israélienne, Isaac Herzog, a mis en garde contre les risques que l’Etat d’Israël devienne un Etat fasciste. « Nous sommes dans la fascisation de la politique israélienne. Quiconque est conscient du destin de notre pays et aimerait prévenir la fascisation doit soutenir la transition en s’alliant autour d’un grand bloc politique modéré afin de renverser la tendance », a-t-il déclaré.

« Nous devons changer le régime afin de sauver le démocratie israélienne »

Dans son discours, le chef de file de l’opposition israélienne traite le gouvernement de Benjamin Netanyahou de « régime ». « Nous devons changer le régime afin de sauver le démocratie israélienne de la fascisation qui la menace », prévient-il. Dans son allocution, Isaac Herzog regrette que le gouvernement menace différents secteurs de la société.

« Les compositeurs, les artistes, les acteurs et les dramaturges sont menacés, les journalistes licenciés, les médias sont menacés de fermeture et les chercheurs sont menacés et ne peuvent rien dire », déplore-t-il. Les propos d’Isaac Herzog sont en effet une réponse à la décision très controversée de Miri Regev, ministre israélien de la Culture et du Sport qui, à plusieurs reprises, a fait savoir qu’il envisageait de couper les aides de l’Etat attribuées aux personnalités de la culture qui font un portrait négatif de l’Etat d’Israël.

« Bennett and Shaked sont en train de paralyser Netanyahou »

S’adressant à son audience, le chef de l’opposition israélienne dénonce l’entourage de l’actuel Premier ministre israélien qui, selon lui, pousse ce dernier à maintenir le statu quo. « Bennett and Shaked sont en train de paralyser Netanyahou et il ment. Ce sont des intérêts  qui ruinent le pays, et c’est en joignant les forces seulement que nous pouvons le changer », ajoute-t-il.

Isaac Herzog n’a pas été le seul à s’attaquer au gouvernement de Benjamin Netanyahou. Le député du parti Yesh Atid, Meir Cohen, a aussi taclé le gouvernement actuel. « Lorsque le leader fait comprendre que ceux qui sont en désaccord avec lui sont des traitres, il se dirige vers l’extrémisme ».

« Quiconque est en désaccord avec Netanyahou est traité de traitre »

Meir Cohen poursuit : « Quiconque est en désaccord avec Netanyahou est traité de traitre et de détractrice de l’Etat d’Israël. Dans une démocratie, on a besoin de discussion sur des sujets importants et il est normal qu’on ait une position différente de celle du gouvernement sans se faire traiter de traitre ».

L’ombre du conflit israélo-palestinien a aussi plané dans le discours d’Isaac Herzog qui considère que Netanyahou est incapable de régler la situation. « Je peux dire avec certitude que Netanyahou est incapable  d’arriver à la paix avec les Palestiniens. Il peut parler, remettre à plus tard et bluffer. Un jour, la Maison Blanche en aura assez. Netanyahou ne peut pas donner à Trump ce dont Trump a besoin pour impliquer les Palestiniens à la négociation parce que Netanyahou n’est pas vraiment prêt à la mise en place d’un Etat Palestinien ».