Assemblée Nationale : le PS change de nom et s’appelle désormais « Nouvelle Gauche »

0
4160

Le Parti Socialiste a changé de nom à l’Assemblée Nationale. Désormais, elle s’appelle « Nouvelle Gauche »

Le PS est en pleine phase de reconstruction. En effet, 31 députés socialistes à l’Assemblée Nationale se sont constitués en un nouveau groupe appelé désormais « Nouvelle Gauche ». Ces députés l’ont indiqué à l’Assemblée Nationale dans une lettre. Ils disent vouloir « renouveler les idéaux et l’histoire de la gauche réformiste ».

« Résolument tournés vers les grands défis du 21ème siècle, nous voulons renouveler les idéaux et l’histoire de la gauche réformiste qui a irrigué la République et construit son armature, le modèle social, l’Etat de droit, les libertés publiques, la laïcité entre les femmes et les hommes, le progrès écologique », précise la lettre.

« Nous souhaitons la réussite du quinquennat »

L’information a été confirmée par Oliver Faure, président du groupe sur son compte twitter. « Suite à un vote de notre groupe parlementaire ce matin, nous avons choisi de nous nommer groupe Nouvelle Gauche », a-t-il fait savoir. Toutefois, un détail très important a été souligné : aucune référence n’a en effet été faite au socialisme.

Déjà, quelques couacs. Des membres du groupe Nouvelle Gauche ont déjà annoncé qu’ils s’opposeraient à la position du PS qui a fait savoir ce samedi qu’il ne votera pas la confiance au gouvernement et que donc, il se positionnera dans l’opposition. « (…) Nous souhaitons la réussite du quinquennat parce que c’est l’intérêt supérieur de la France », écrivent les 31 députés.

« Le PS miné par des divisions internes »

Cette nouvelle dénomination du PS intervient dans un contexte extrêmement tendu, marqué par des divisions internes qui menacent la survie du parti. L’épisode qui a le plus fragilisé le parti est celui de Manuel Valls, membre du PS depuis 37 ans et ancien Premier ministre de François Hollande, qui a annoncé ce mardi 27 Juin qu’il quittait le PS pour rejoindre la majorité présidentielle (LREM).

« Une partie de ma vie politique s’achève. Je quitte le Parti Socialiste ou le Parti Socialiste me quitte. J’y adhérais il y a 37 ans. J’avais écrit à Bertrand Delanoë à l’époque qui exerçait les responsabilités au sein du PS en lui demandant si un jeune étranger, parce que j’étais Espagnol, pouvait adhérer au Parti Socialiste. Il m’a dit : ‘oui’ », a déclaré Manuel Valls ce mardi sur le plateau de RTL.