L’Iran confirme la mort d’Abou Bakr Al-Bgahdadi, chef du groupe Etat Islamique

0
660

Deux semaines après l’annonce de la mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi par la Russie, un proche du gouvernement iranien a confirmé la mort du chef terroriste ce vendredi 30 juin 2017. Mais pour le moment, le groupe terroriste ne s’est pas encore prononcé sur l’éventuelle mort de son leader

Sa mort a été annoncée il y a une semaine. Désormais, elle ne fait plus de doute. Les autorités iraniennes ont confirmé la mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi, N°1 du groupe terroriste Etat Islamique. Ce vendredi, une haute autorité iranienne et proche de l’Ayatollah Ali Khamenei a en effet confirmé la mort du chef terroriste.

« Le terroriste Baghdadi est vraiment mort », a confirmé Ali Shirazi, proche de l’Ayatollah et représentant des Gardes Révolutionnaires Iraniens. Les déclarations de Shirazi interviennent deux semaines après l’annonce de la Russie d’avoir tué le chef terroriste lors d’une frappe aérienne menée en mai dernier dans la banlieue sud de Raqqa.

« Il a été éliminé par les frappes aériennes »

Lors de cette frappe, Al-Baghdadi prenait part à une réunion. « D’après nos informations, qui sont en train d’être vérifiées à travers différentes chaînes, le chef du groupe terroriste, Abou Bakr Al-Baghdadi prenait aussi part à cette réunion. Il a été éliminé par les frappes aériennes », avait précisé un communiqué du ministère russe de la défense.

D’après le ministère, Al-Baghdadi n’a pas été la seule figure du groupe à être éliminée. D’importantes personnalités dont Abou El-Hadj al-Misri, l’Emir Ibrahim al-Naef al-Hadji ainsi que Souleymane al-Shauah ont aussi été tués lors de la frappe aérienne. La Russie dit avoir informé les Etats-Unis avant de mener ces frappes.

Pour le moment, Etat Islamique n’a ni confirmé ni infirmé la mort de Baghdadi. Rappelons que le chef du groupe terroriste a été déclaré mort par les Etats-Unis plusieurs fois avant qu’il ne réapparaisse. En tout cas, une chose est certaine : si elle est avérée, la mort d’Aboubakr Al-Baghdadi serait un coup dur pour le groupe terroriste qui subit un cuisant revers en Syrie et en Irak.

« La fin du Califat déclarée par le Premier ministre irakien »

En Irak, le premier ministre Haidar Al-Abadi a d’ailleurs déclaré la fin du Califat ce vendredi. Le premier ministre irakien a félicité le Grand Ayatollah Ali Sistani pour son soutien dans le combat contre le groupe terroriste. L’Ayatollah avait en effet appelé ses fidèles à prendre les armes pour combattre Daesh dans le pays.

En 2014, lors d’un discours adressé à son audience, il avait déclaré : « les citoyens qui sont capables de prendre les armes et combattre les terroristes, en défendant leur pays et leur peuple et leurs lieux saints, devraient se porter volontaires et rejoindre les forces de sécurité afin d’atteindre l’objectif (qui est de vaincre Etat Islamique) ».