Solère et Edouard Philippe exclus, Pécresse claque la porte : la mort du parti LR est annoncée

0
24852

Le parti Les Républicains (LR) vit-il ses dernières heures ? Thierry Solère, ancien membre du parti, vient d’annoncer avoir reçu une lettre d’exclusion au moment où Valérie Pécresse, présidente du parti LR en Île-de-France, annonce qu’elle créera son propre mouvement

La crise qui frappe la gauche s’exporte désormais à droite. Plus d’une semaine après l’annonce de Manuel Valls de quitter le Parti Socialiste et une semaine après l’annonce de Benoît Hamon de créer son propre mouvement, la droite française est aussi au bord de l’effondrement.

Au JDD, Valérie Pécresse vient d’annoncer qu’elle ne briguera la présidence des LR et qu’elle créera son mouvement. Au même moment, Thierry Solère, ancien membre des LR et fondateur du groupe « Les Constructifs », vient de révéler au Parisien qu’il a reçu une convocation d’exclusion du parti.

« J’ai reçu ma convocation d’exclusion par courrier, comme Edouard Philippe »

Dans une interview exclusive accordée au Parisien, Solère dira : « j’ai reçu ma convocation d’exclusion par courrier, comme Edouard Philippe, Gérald Darmanin, Franck Riester, et Sébastien Lecornu. (…) Mais, on me reproche quoi ? D’avoir fait un groupe parlementaire distinct des Républicains ? Eh bien si c’est cela, je dis à messieurs Accoyer, Wauquiez et Ciotti qu’ils étaient tous les trois membres du groupe R-UMP, qui avait scindé un temps le groupe UMP à l’Assemblée nationale lors de la précédente législature (…) ».

Sur la question de savoir s’il se reconnaît toujours en LR, Thierry Solère rétorque : « ce qui m’intéresse, c’est la question de la ligne, qui doit être tranchée par les militants et non par le bureau. Il y a aujourd’hui deux lignes : une identitaire qui frise souvent le populisme et, en face, une ligne européenne, constructive à l’endroit de ce gouvernement, qui cherchera en permanence l’intérêt général ».

« Ni soumise à Macron, ni poreuse avec le FN »

Au même moment, Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France pressentie pour prendre la tête du parti, a annoncé qu’elle créera son mouvement. Au JDD, Valérie Pécresse s’est expliquée sur sa décision. « La bonne stratégie pour regagner la confiance des électeurs, c’est donc plutôt d’incarner une droite authentique : ni soumise à Macron, ni poreuse avec le FN », confie-t-elle.

Elle ajoute : « une droite bien dans ses valeurs, mais aussi bien dans son époque. Une droite qui ose le mot écologie ; qui soit laïque ; une ‘droite de la preuve’ qui innove dans les territoires. Ma France, c’est autant Jeanne d’Arc que Marie Curie et Simone Veil ». Elle s’explique sur sa décision de lancer son mouvement.

« J’ai décidé de créer un mouvement d’idées au sein des Républicains »

« J’ai décidé de créer un mouvement d’idées qui, à ce stade, se situe au sein des Républicains. Libres ! serait un bon nom. Soyonslibres.fr sera notre site. Libres de s’exprimer et de penser. Libres aussi de vouloir incarner la relève, de faire monter la jeune génération, de féminiser. J’invite tous ceux qui veulent construire et peser dans le parti sur cette ligne à nous rejoindre. Nous verrons ensuite si nos idées sont majoritaires », dit-elle.

Après la débâcle du PS qui fait penser à beaucoup que le Parti Socialiste vit ses dernières heures, c’est autour des LR d’essuyer les plâtres de sa lourde défaite à la présidentielle. Les deux partis traditionnels français (LR et PS) vivent une profonde crise et risquent de disparaître à jamais du champ politique français dans un futur très proche.

Pour lire l’interview de Solère au Parisien, cliquez ici : Le Parisien