Après la Russie, l’Observatoire Syrien confirme la mort d’Al-Baghdadi, N°1 de l’Etat Islamique

0
470

Un mois après l’annonce de la mort d’Aboubakr Al-Baghdadi, numéro du groupe Etat Islamique par la Russie, c’est autour de l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme de confirmer la mort du chef djihadiste qui, en 2014, avait appelé à l’instauration d’un Califat

Une semaine après la confirmation des autorités iraniennes que le chef du groupe Etat Islamique est bien mort, c’est autour de l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme de confirmer la mort de Aboubakr Al-Baghdadi. La confirmation a été faite dans un communiqué publié par l’Observatoire.

Parlant de la mort du N°1 de l’Etat Islamique, l’Observatoire dira : « Nous avons des informations confirmées de la part de leaders du groupe Etat Islamique dans la localité Est de Deir-Ezzor. Nous ne savons pas quand, nous ne savons pas comment », a souligné Rami Abdourrahmane, directeur de l’Observatoire.

« Nous ne pouvons pas confirmer ceci, mais nous espérons que c’est vrai »

Aux Etats-Unis, le Pentagone reste très circonspect et préfère ne rien confirmer pour l’instant. « Nous ne pouvons pas confirmer ceci, mais nous espérons que c’est vrai. Nous conseillons formellement le groupe Etat Islamique à mettre en place une ligne de succession. Ce sera nécessaire », a indiqué un communiqué du commandement central américain.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que la mort d’Aboubakr Al-Baghdadi est annoncée. Sa mort avait déjà été annoncée par la Russie ce 16 juin. Le ministère russe de la défense avait en effet fait savoir que le numéro 1 de l’Etat Islamique aurait été tué par les forces russes lors d’une frappe aérienne menée en mai dernier dans la banlieue de Raqqa, en Syrie lors d’une réunion du groupe terroriste.

« Le terroriste Baghdadi est bien mort »

« D’après nos informations, qui sont en train d’être vérifiées à travers différentes chaînes, le chef du groupe terroriste, Aboubakr Al-Baghdadi, prenait part aussi à cette réunion. Il a été éliminé par les frappes aériennes », avait précisé le ministère russe dans un communiqué. Le ministère avait ajouté que les frappes avaient tué plus de 30 commandants de Daesh.

Deux semaines plus tard, la même information est confirmée par l’Iran. « Le terroriste Baghdadi est bien mort », avait précisé Ali Shirazi, proche de l’Ayatollah et représentant des Gardes Révolutionnaires Iraniens. Né en 1971 en Irak, Aboubakr Al-Baghdadi a rejoint les mouvements salafistes en 2003, date de l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis. Il a été capturé par les forces américaines avant d’être relâché une année plus tard.