Sur RTL, Marine Le Pen refuse d’admettre que la France insoumise est la seule opposition à Macron

0
1590

Invitée sur le plateau de RTL ce mercredi 12 Juillet 2017, Marine Le Pen, chef de file du Front National, a refusé de reconnaître la France insoumise comme le seul parti qui incarne le mieux l’opposition en France

Sur RTL, Marine Le Pen, chef de file du Front National, refuse de reconnaître l’hégémonie de la France insoumise dans l’opposition. Lorsque la journaliste, Elisabeth Martichoux, lui rappelle que l’opposition est aujourd’hui incarnée par la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, elle refuse catégoriquement de l’admettre.

« Non, ça n’est pas du tout le parti de Mélenchon. D’ailleurs, il faut écouter leurs interventions car ils passent beaucoup plus de temps à défendre les syndicats qu’à défendre les salariés. J’avoue que j’ai quand même été assez étonnée que la plupart des interventions des députés de la France insoumise consiste à défendre le syndicat. C’est très bien. Ils sont peut-être dans leur rôle mais en l’occurrence ils ne défendent pas le peuple français, ils ne défendent pas les salariés ».

« Nous sommes victimes des règles de l’Assemblée nationale »

La journaliste lui coupe la parole en lui rappelle un sondage de l’Ifop et de Paris Match qui ont tous deux placé la France insoumise de Mélenchon en tête des sondages sur le parti qui incarne le mieux l’opposition en France. Marine Le Pen se défend. « J’ai vu un sondage exactement inverse il y a dix jours », lance-t-elle.

Sur RTL, le chef de file du Front National dénonce le peu de députés FN à l’Assemblée. « Ce qui est scandaleux quand même si on est attaché à la démocratie, c’est de s’apercevoir qu’avec 1,5 million de voix au second tour, le Front National a huit députés et avec 880 000 voix, la France insoumise en a 17. Nous n’avons pas de groupe, nous sommes victimes des règles de l’Assemblée nationale (…) », dénonce-t-elle.

« La loi travail est faite au bénéfice des grands groupes »

La question de la baisse des impôts a également été évoquée. Lorsqu’on lui demande si le gouvernement a bien fait en faisant bénéficier les Français des baisses d’impôts dès 2018, Marine Le Pen s’interroge: « mais quels français ?, ceux qui ont un très gros patrimoine et qui payent l’ISF, ceux qui vont bénéficier de la flat tax. Pas les Français qui vont voir augmenter la CSG parce qu’eux, ils vont enregistrer une baisse de leurs revenus ».

Parlant de la loi travail, le chef de file du Front National dira : « elle pénalise les travailleurs. En réalité, elle est très cynique cette loi. Elle pénalise tout le monde, sauf les grands groupes. En réalité, on s’aperçoit qu’elle est faite au bénéfice des grands groupes et des grandes entreprises ».

Pour suivre l’intégralité de cette interview, cliquez ici : RTL