Le président tchétchène demande l’expulsion des homosexuels pour purifier le sang de la nation

0
1774

Le président tchéchène, Ramzan Kadyrov, a suscité une vive polémique lors d’une interview accordée à la chaîne HBO durant laquelle il s’est durement attaqué aux homosexuels du pays. Il demande qu’ils soient déportés du pays pour « purifier le sang de la nation tchétchène »

Ramzan Kadyran, en va-t-en-guerre contre les homosexuels. Le président de la république du Nord Caucase de Tchétchénie a appelé à nettoyer son pays des homosexuels « afin de purifier le sang de la nation ». Dans une interview accordée à la chaîne HBO, l’homme politique tchétchène dément les rumeurs selon lesquelles les homosexuels sont persécutés dans son pays.

« C’est insensé. Nous n’avons pas ce genre de personnes ici. Nous n’avons aucun homosexuel. S’il y en a, qu’on les amène au Canada », a-t-il déclaré face au journaliste Bryant Gumbel. Réagissant aux rumeurs de persécutions, il ajoute : « que DIEU les maudisse pour les accusations qu’ils profèrent contre nous ».

« Pour purifier notre sang, s’il y en a un, amenez-le »

Pour le président de la Tchétchénie, il est urgent de déporter les homosexuels afin de « purifier le sang de la nation tchétchène ». « Amenez-les loin de nous. Pour purifier notre sang, s’il y en a un, amenez-le », dit-il. Il s’est aussi prononcé sur ceux qui accusent son pays de torturer les homosexuels.

Il leur dira : « ce sont des démons, ils sont à vendre. Ce ne sont pas des êtres humains. (…) Ils répondront à DIEU le Tout-puissant pour cela. L’Amérique est en train de mener une politique anti-russe contre la Russie. Ils savent que je suis prêt à donner ma vie pour la Russie et que j’ai une bonne armée capable d’attaquer et de se défendre. On verra comment les choses se passeront pour tout le monde ».

« Nous mettrons le monde entier à nos genoux et nous les niquerons »

Sur la question de savoir s’ils considèrent l’Amérique comme un ennemi de la Russie, il répond : « l’Amérique n’est vraiment pas un Etat assez fort pour être considéré comme un ennemi de la Russie. Nous avons un Etat fort et nous sommes un Etat nucléaire. Même si notre gouvernement était complètement détruit, nos missiles nucléaires seraient déployés automatiquement. Nous mettrons le monde entier à nos genoux et nous les niquerons ».

Rappelons que la Tchétchénie qui est une région à majorité musulmane se trouve dans le sud de la Russie. Elle (la Tchétchénie) a été détruite par deux guerres qui ont opposé les séparatistes aux forces russes ces 25 dernières années. Ramzan Kadyrov, un ancien rebelle qui a réitéré sa fidélité à Moscou, a été une figure de proue du pays depuis l’assassinat en 2004 de son père Akhmad Kadyrov, ex président du pays.