Crise du Golfe : les Emirats Arabes accusés d’avoir piraté les comptes du Qatar

0
242

Un mois après la rupture diplomatique entre les pays du Golfe et le Qatar, le média américain Washington Post révèle que la crise a été créée par les pays du Golfe eux-mêmes en piratant les comptes officiels du gouvernement qatari et en attribuant des fausses déclarations au ministre qatari des Affaires étrangères

Un mois après la crise diplomatique qui oppose le Qatar à ses voisins du Golfe, les révélations vont bon train. Cette fois-ci, ce sont les médias américains qui viennent de faire des révélations qui, certainement, ne plairont pas aux autorités des Emirats Arabes Unis qui ont décidé d’isoler Doha.

En effet, d’après Washington Post, la crise diplomatique qui oppose le Qatar à ses voisins a été déclenchée par les pays du Golfe qui ont piraté des comptes officiels du gouvernement qatari en y postant des fausses informations sur les réseaux sociaux pour accuser le Qatar. Washington Post cite des sources provenant des services de renseignement américains.

« Les actes de piratage ont eu lieu ce 24 mai »

Ces mêmes services de renseignement américains indiquent avoir obtenu des informations la semaine dernière qui confirment que le 23 mai les autorités des Emirats Arabes ont discuté d’une stratégie pour s’attaquer au Qatar. D’après Washington Post, les services de renseignement ne peuvent pas encore confirmer si ces actes de piratage ont été orchestrés par les autorités émiraties eux-mêmes ou si elles ont recruté des spécialistes pour le faire.

Toujours selon le média américain, les actes de piratage ont eu lieu ce 24 mai, peu après le discours de Donald Trump sur le terrorisme prononcé en Arabie Saoudite devant d’importantes personnalités du Golfe. Les pays du Golfe dont l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Bahreïn et l’Egypte sont passés à la vitesse et annoncent le 5 Juillet 2017 avoir rompu leurs relations diplomatiques avec Doha.

« Les Emirats Arabes Unis démentent »

Réagissant aux révélations de Washington Post, l’ambassadeur des Emirats Arabes Unis aux Etats-Unis dément catégoriquement. « Les Emirats Arabes Unis n’ont joué aucun rôle dans le piratage décrit dans cet article. Ce qui est vrai, c’est le comportement de Qatar qui finance des terroristes et leur donne des moyens, que ce soit les Talibans, le Hamas et Kadhafi, qui incite à la violence, qui encourage la radicalisation et mine la stabilité des pays voisins ».

Ces révélations interviennent au moment où les relations sont de plus en plus tendues entre le Qatar et ses voisins. Chez les autorités du Golfe, l’on prend désormais très au sérieux l’idée d’expulser le Qatar du bloc régional. « Tu ne peux pas être à la fois notre ami et l’ami d’Al-Qaida », a déclaré Anwar Gargash, ministre des Affaires étrangères des Emirats dans un discours prononcé ce lundi. Rappelons que le Qatar est accusé par ses voisins de financer des organisations terroristes dans le monde.