France : plus de 150 000 signataires disent non au statut particulier de Brigitte Macron

0
3505

Une pétition lancée par Thierry Paul Valette contre le statut particulier de Brigitte Macron, Première dame de la France, a déjà recueilli plus de 150 000 signataires. Le pétitionnaire s’oppose à l’idée d’attribuer à l’actuelle Première dame un statut spécial au moment où l’Assemblée Nationale s’apprête à interdire le recours aux emplois familiaux

A moins d’un mois de la rentrée, la pression est mise sur Emmanuel Macron. En effet, c’est le statut particulier de la première dame, Brigitte Macron, qui dérange certains qui ont signé une pétition pour s’opposer à cette volonté du Président Macron qui en avait fait une promesse de campagne.

Sur Change.org, le pétitionnaire Thierry Paul Valette s’est expliqué sur sa décision. « Aujourd’hui, un statut particulier est en cours de préparation à l’Elysée concernant l’épouse du Président de la République. Un cabinet spécial ainsi que des fonds lui seront alloués. Paradoxalement, le recours aux emplois familiaux sera bientôt interdit à l’Assemblée nationale », dit-il.

« C’est au peuple de France de choisir sa représentativité et à nul autre »

Et d’ajouter : « C’est une des mesures-phares du projet de loi de moralisation de la vie politique française. Il n’y a aucune raison pour que l’épouse du chef de l’Etat puisse obtenir un budget sur les fonds publics. Brigitte Macron dispose à l’heure actuelle d’une équipe de deux à trois collaborateurs, ainsi que de deux secrétaires et deux agents de sécurité et cela est suffisant ».

Pierre Paul Valette appelle à la tenue d’un référendum pour que cette question soit tranchée. « Si cette question doit être tranchée, elle devra se faire dans le cadre d’un référendum et non du fait d’un seul homme. C’est au peuple de France de choisir sa représentativité et à nul autre. Par ailleurs, les Français à plus de 65% sont défavorables à la création d’un statut particulier pour Brigitte Macron », précise-t-il.

« Je crois dans les droits des femmes pleins et entiers »

Rappelons que la promesse d’accorder un rôle à la première dame avait été faite par Emmanuel Macron lors de son passage sur le plateau de TF1 en avril dernier. Sur la question de savoir quel rôle aurait son épouse s’il venait à être élu  le 7 mai, il avait répondu : « Je crois dans les droits des femmes pleins et entiers », avant d’ajouter que Brigitte Macron aurait « un regard » et « un rôle public » à jouer.

Cette promesse est prise très au sérieux par le nouveau locataire de l’Elysée. Dans la presse, on affirme que des juristes sont d’ailleurs en train de travailler à la va-vite sur une chartre destinée à codifier le rôle de Brigitte car Emmanuel Macron souhaite que son épouse dispose d’un budget dès la rentrée.

« Plus de 150 000 signataires »

L’Elysée précise que l’actuel Première Dame recevrait des centaines de lettres chaque jour (150 quotidiennement selon RTL), bien plus que Carla Bruni, épouse de Nicolas Sarkozy, à son arrivée en 2007. Une situation qui aurait contraint Pierre-Olivier Costa, directeur de cabinet de Brigitte Macron, à faire appel à une équipe spéciale pour répondre à ces sollicitations.

Mais, tous ces prétextes risquent de tomber dans l’oreille d’un sourd car pendant ce temps, la pétition monte en flèche. Elle a déjà atteint les 152 409 signataires ce dimanche à 12H04. Elle sera adressée à Emmanuel Macron et à Edouard Philippe, son Premier ministre, une fois que la barre des 200 000 signataires sera franchie.

Pour signer la pétition, cliquez ici: change.org