Hajj 2017 : l’Arabie Saoudite autorise les pèlerins du Qatar à se rendre à la Mecque

0
762
La Mecque, Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite a annoncé ce jeudi 17 août 2017 qu’elle ouvrira sa frontière avec le Qatar pour permettre aux pèlerins qataris d’effectuer le Hajj (le grand pèlerinage à la Mecque). Une décision saluée par le Qatar qui promet d’apporter une « réponse positive »

Va-t-on vers la fin de la crise diplomatique entre le Qatar et l’Arabie Saoudite ? Alors que les négociations sont en cours pour une sortie de crise, les autorités saoudiennes ont annoncé que le royaume saoudien ouvrira ses frontières avec le Qatar pour permettre aux pèlerins qataris d’effectuer le Hajj.

L’annonce de cette nouvelle a été faite par les autorités saoudiennes dans un communiqué dans lequel elles ont fait savoir que l’initiative d’inviter les pèlerins qataris a été prise par le Roi Salman Ben Abdoulaziz Al Saud. D’après AlJazeera, le Roi saoudien a dépêché des jets privés à Doha pour transporter les pèlerins qataris à la Mecque et prendra en charge tous les frais.

« Le gouvernement du Qatar salue cette décision »

La décision des autorités saoudiennes a été saluée par les autorités qataries. Sheikh Mohammed Ben Abdourahmane Al Thani, ministre saoudien des Affaires étrangères, a en effet salué cette décision tout en insistant sur le fait que le Hajj ne devrait pas être politisé. Il a également appelé au lever du blocus économique et politique mené par l’Arabie Saoudite.

En marge d’une conférence de presse qui s’est tenue à Stockholm en Suisse, le ministre qatari des Affaires étrangères dira : «  quelle que soit la manière dont les qataris ont été interdits de faire le pèlerinage qui était politisé et la manière dont ils sont une nouvelle fois autorisés à effectuer le pèlerinage qui était aussi politisée (…), le gouvernement du Qatar salue cette décision et apportera une réponse positive ».

Rappelons que la frontière Salwa avait été fermée le 5 juin 2017 après l’annonce de l’Arabie Saoudite, du Bahreïn, de l’Egypte et des pays émirats arabes d’avoir rompu leurs liens diplomatiques avec le Qatar qu’ils accusent de financer le terrorisme. Des accusations formellement rejetées par le Qatar.

« Les pèlerins sont dans les cœurs de leurs frères saoudiens »

Il convient de souligner que la question du Hajj a toujours été une pomme de discorde entre Doha et Riyad. En Juin dernier, Al-Jazeera avait révélé que des pèlerins qataris avaient été interdits d’entrer dans la Grande Mosquée de la Mecque. Al-Jazeera s’était basé sur des témoignages de la Commission Qatarie pour les Droits de l’Homme.

L’information avait immédiatement été démentie par le média saoudien Al-Arabiya qui cite la Présidence générale pour les affaires des deux mosquées. « Les pèlerins qui sont nos frères qataris sont dans les cœurs de leurs frères saoudiens au moment où ils entrent dans le royaume et ce jusqu’à leur départ. Depuis ce dimanche, le royaume a reçu 1 633 pèlerins qataris qui ont fait la Umrah », avait expliqué la Présidence générale pour les affaires des deux mosquées dans un communiqué publié sur son site.