26 000 euros en trois mois : l’Elysée a confirmé les frais de maquillage d’Emmanuel Macron

0
1956

L’Elysée a confirmé que la coiffeuse d’Emmanuel Macron a  bien perçu 26 000 euros (30 000 dollars) en trois mois de présidence

L’affaire a défrayé la chronique ces dernières heures lorsque les médias ont révélé que les frais de maquillage de Macron se sont élevés à 26 000 euros en seulement trois mois. Le Point avait été le premier média en France à avoir révélé cette information. L’entourage du Président français avait immédiatement réagi.

« Il s’agit de prestation extérieures intervenues sur les derniers mois et qui correspondent à l’urgence du moment après son arrivée à l’Elysée », s’est justifié un proche du président contacté par France Info. France Info explique qu’Emmanuel Macron, à son arrivée à l’Elysée, n’a pas salarié un maquilleur, mais a plutôt fait appel à un prestataire qui travaillait avec lui lors de la campagne présidentielle.

« Une facture de 10 000 euros et une autre de 16 000 euros.

Le nom de la maquilleuse a été rendu public par Le Point. Il s’agit de Natacha M, âgée de 40 ans. Le Point précise que la maquilleuse du chef de l’Etat a présenté deux factures pour trois mois de présidence, une facture de 10 000 euros et une autre de 16 000 euros. Aussitôt révélée, l’affaire a suscité un tollé général qui a fait réagir la presse internationale.

Dans un article intitulé « Macron spends 30,000 dollars on makeup as policies stall », CNN craint que cette affaire n’ait un impact négatif dans la réforme économique du nouveau président. Au milieu de la polémique, l’Elysée a confirmé les frais de maquillage, ce qui risque de relancer le débat sur les dépenses des chefs d’Etat français.

« Il est à la disposition du Président 24 heures sur 24 »

Rappelons qu’en juillet 2016, François Hollande avait été au cœur d’un scandale pareil, lorsque la presse avait révélé que son coiffeur touchait 9 895 euros brut par mois. La révélation avait été faite le Canard Enchaîné qui précise : « il est à la disposition du Président 24 heures sur 24, il ne se fait jamais remplacer par des extras. Il a raté la naissance de ses enfants, leurs bras cassés, leurs opérations ».

Deux jours plus tard, face à la presse, le Président français avait tenté de se justifier. « Pour ce qui concerne les frais de coiffure, il y avait des prestations extérieures, jusqu’à présent. J’ai préféré qu’elles soient assurées ici », expliquait François Hollande, tout en insistant sur le fait qu’il a « diminué les effectifs de la maison et le budget ».