Agressé pour sa luxueuse montre de 7 000 euros, Jean-Vincent Placé veut arrêter la politique

0
5240
Europe Ecologie - Les Verts (EELV) green party's senator Jean-Vincent Place takes attends a meeting on September 26, 2013 in Angers, as part of the EELV parliamentary days. AFP PHOTO ALAIN JOCARD

Jean-Vincent Placé, sénateur de l’Essonne et personnalité de gauche, a été violemment agressé dans la nuit du samedi au dimanche. Il portait une montre d’une valeur de 7 000 euros

Jean-Vincent Placé fait parler de lui. En effet, le responsable politique a été victime d’une grave agression en plein cœur de Paris. D’après Le Parisien qui a relaté l’incident, les faits se sont produits aux alentours de 2 heures du matin à la terrasse d’un café situé dans le 9ème arrondissement de Paris.

Le Parisien nous a aussi appris que Jean-Vincent Placé n’a pas été agressé pour des raisons politiques, mais pour un tout autre motif. En effet, le responsable politique portait une montre d’un coût estimé à 7 000 euros, de quoi susciter la convoitise de ses agresseurs. Dans la presse, des détails ont émergé sur l’agression dont il a été victime.

« Cette agression me fait réfléchir à arrêter »

RTL nous apprend que le sénateur de l’Essonne a été frappé au niveau de la lèvre supérieure et au cou. Une de ses dents aurait été brisée au passage. Pour l’instant, une enquête a été ouverte par la police parisienne, mais jusqu’ici aucune interpellation d’après les médias qui ont relayé l’affaire.

Jean-Vincent Placé a finalement réagi. Il songe mettre fin à sa carrière politique. « J’aime beaucoup la politique mais cette agression me fait réfléchir à arrêter », a-t-il déclaré à AFP. Rappelons que cette agression intervient deux mois après celle de Laurianne Rosso, députée LREM qui a été violemment agressée sur un marché de Bagneux, en banlieue parisienne.