Guerre en Syrie : l’ONU reconnaît à demi-mot la victoire de Bachar Al-assad

0
578
Staffan de Mistura, United Nations, Special Envoy for Syria at a press conference. 15 January 2015. UN Photo / Jean-Marc Ferré

Le médiateur du conflit syrien (Organisation des Nations-Unies) auprès de l’ONU a fait savoir ce mercredi 6 septembre 2017 devant la presse que l’opposition syrienne n’a pas gagné la guerre en Syrie

L’ONU ne remet plus en cause la victoire de Bachar al-Assad dans la guerre en Syrie. En effet, ce mercredi devant les journalistes, Staffan de Mistura, médiateur auprès de l’ONU, a fait savoir que l’opposition syrienne n’a pas gagné la guerre, avant d’appeler à faire la paix pour reconstruire le pays.

« Pour l’opposition, le message est clair : s’ils avaient planifié de gagner la guerre, les preuves nous disent que ce n’est pas le cas. Donc, il est temps de faire la paix », déclaré de Mistura. Face à la presse, le diplomate n’a pas voulu reconnaître la victoire de Bachar al-Assad. Pour lui, personne ne peut, en l’état actuel des choses, crié victoire.

« On ne peut parler de victoire que lorsqu’il y a une paix à long-terme » 

« On ne peut parler de victoire que lorsqu’il y a une paix à long-terme. Autrement dit, à la place de la guerre, que DIEU nous en garde, nous risquons de voir de nombreuses guérillas (conflits) se produire ces 10 prochaines années, et vous ne verrez aucune reconstruction, ce qui est une issue très triste d’avoir gagné une guerre », ajoute-t-il.

Les déclarations de Staffan de Mistura interviennent plus d’une semaine après celles de Robert Ford, ex ambassadeur des Etats-Unis en Syrie. En effet, dans une interview accordée à The National, média basé à Abou Dhabi, Robert Ford avait reconnu que Bachar Al-assad avait gagné la guerre en Syrie.

« La guerre se ralentit petit à petit. Assad a gagné et il restera au pouvoir. Peut-être qu’il ne sera jamais tenu responsable (des atrocités) et l’Iran sera en Syrie pour y rester. Voilà la nouvelle réalité que devons accepter et nous n’y pouvons pas grand-chose », avait avoué le diplomate américain, ajoutant que les occidentaux ne pourraient gagner cette guerre que s’ils arment les rebelles.

« Deux personnels de l’armée israélienne tués par la Syrie ce jeudi »

Rappelons que le conflit en Syrie est loin de connaître sa fin. Ce jeudi, Israël a annoncé avoir bombardé des bâtiments dans lesquels le gouvernement syrien fabriquait des armes chimiques. Le bombardement a été confirmé par l’armée syrienne qui précise que deux personnels de l’armée ont été tués.

Pour l’armée syrienne, il s’agit d’une tentative d’Israël de remonter le moral à Etat Islamique qui a subi de cuisantes défaites ces derniers jours. En effet, dans un communiqué rendu public ce jeudi 7 septembre 2017, l’armée syrienne a ouvertement accusé le gouvernement israélien de soutenir le groupe Etat Islamique.