Code du travail : sur RMC, Dupont-Aignan s’attaque à Mélenchon et traite les syndicats de « vendus »

0
6221
Nicolas Dupont-Aignan sur RMC

Nicolas Dupont-Aignan, chef de file du mouvement « Debout La France » a été l’invité de la Jean-Jacques Bourdin ce jeudi 14 septembre 2017 sur le plateau de Bourdin Direct. De nombreux sujets ont été abordés, dont la manifestation contre la réforme du code du travail

Nicolas Dupont-Aignan a été l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi 14 septembre. Le chef de file du mouvement « Debout La France » s’est prononcé sur de nombreuses questions. Sur le plateau de Bourdin Direct, Nicolas Dupont-Aignan dit vouloir un grand rassemblement qui va de Marine Le Pen à Laurent Wauquiez.

« Tout à fait ! », soutient-il. Et d’ajouter : « il ne s’agit pas de rassembler des personnalités. En tout cas, je veux que Wauquiez, Le Pen et Dupont-Aignan ne partent pas en 2017 en pensant en 2022, ça ne sert à rien. (…) Ma ligne est très simple : dire que le pays est gouverné si mal (…). Je veux qu’on sauve notre pays ».

« Ils ont été vendus pour la plupart »

Sur la loi travail, Nicolas Dupont-Aignan est sans ambages. « Le gouvernement doit arrêter de massacrer les Français qui bossent. Le gouvernement est aux ordres d’une politique qui va supprimer le CDI (…) ». Parlant des syndicats, il dira : « ils ont été vendus pour la plupart ».

Et d’ajouter : « ils (les syndicats) n’ont même pas été manifester, ils ont négocié n’importe comment, ils n’ont pas défendu les salariés ». A la remarque de Bourdin qui lui demande pourquoi il n’a pas manifesté, Dupont-Aignan répond : « moi, je ne bloque pas les rues de Paris. Ce n’est pas mon style ».

« On va faire souffrir les salariés »

Face à Bourdin, le chef de file de « Debout la France » dit ne pas être Mélenchon. « Je ne suis pas Mélenchon, je ne propose pas la surtaxation de tout, je ne propose pas le coup d’Etat social. Je propose un rapport de force politique et je dis aux Français, qu’ils soient de droite et de gauche : ‘on peut bâtir une autre politique économique’ (…) ».

A la fin de son interview, Nicolas Dupont-Aignan s’est dit préoccuper du tête-à-tête Macron vs Mélenchon. « Ce qui m’effraie aujourd’hui est ce tête-à-tête Macron vs Mélenchon. Et c’est pourquoi je veux créer un électrochoc à droite et au-delà j’ai tous les patriotes, en leur disant : ‘si vous laissez la France dans ce duo infernal entre Macron, le règne du fric et Mélenchon, l’excès dans l’autre sens, et bien ! on est mal barré ! (…)’ ».

Pour Nicolas Dupont-Aignan, le gouvernement d’Edouard Philippe n’est pas en train de réformer la France. « Non, on va faire souffrir les salariés, sans pourtant relancer l’économie et baisser les charges pour les entreprises qui produisent en France. C’est ça l’enjeu », souligne-t-il.

Pour écouter cette interview dans son intégralité, cliquez ici : RMC