Code du travail : pour 68% des Français, les manifestations du 12 septembre ont été un « échec »

0
3224
Manifestation contre la réforme du code du travail ce 12 septembre. Paris

Deux jours après les manifestations contre la réforme du code du travail, le bilan est tiré. Dans un sondage mené par Odoxa et publié ce jeudi 14 septembre 2017, 68% des Français estiment que les manifestations ont été un « échec »

Après les manifestations contre la réforme du code du travail, l’heure est au bilan. En effet, selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et FranceInfo, de nombreux Français interrogés jugent que les manifestations contre la loi travail ont été un « échec ». D’après Odoxa, 68% des Français parlent d’ « échec » contre 31%.

« 68% des Français estiment que cette mobilisation a été un ‘échec’ contre seulement 31% qui le qualifient de ‘succès’. Les sympathisants de gauche sont un peu moins sévères, mais tout de même près d’un sur deux (48%) le pense aussi. Pour les sympathisants de la République en marche (89% jugent que la mobilisation a été un échec) comme pour les sympathisants de droite (80%) et du FN (86%) », l’échec de la mobilisation est patent », explique Odoxa.

« Mélenchon considéré comme le 1er opposant de la réforme du code du travail »

A la question de savoir si ce mouvement social va prendre de l’ampleur ou s’il va s’épuiser rapidement, les positions sont mitigées. A gauche, 67% des sympathisants estiment qu’il va prendre de l’ampleur contre 33%. Chez les sympathisants LREM, 26% estiment qu’il prendra de l’ampleur contre 73% qui estiment qu’il va vite s’épuiser. A droite (hors FN),  41% croient que le mouvement peut prendre de l’ampleur contre 59%. Au FN, ils sont 53% à estimer que le mouvement peut prendre de l’ampleur contre 47%.

Dans le sondage, les Français interrogés se sont également prononcés sur la personnalité politique qui, selon eux, incarne le mieux l’opposition à la réforme du code du travail. Ainsi, 33% des sondés estiment que Jean-Luc Mélenchon est le premier opposant à la réforme du code du travail.

« Pierre Laurent du Parti Communiste arrive en dernière position avec 2% »

Le chef de file de la France insoumise est suivi de Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT (Confédération Générale des Travailleurs) 13%. Marine Le Pen, chef de file du Front National, arrive en troisième position (12%). Benoît Hamon, chef de file du mouvement du 1er juillet occupe la quatrième place avec seulement 3%. Pierre Laurent du Parti Communiste arrive en dernière position avec 2%.

Les Français se sont aussi prononcés sur les déclarations de Macron qui avait affirmé qu’il ne « céderait rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes ». Ainsi, à gauche, 77% des personnes interrogées estiment que le président a tort de dire cela. Chez les sympathisants d’En Marche, 78% estiment que le président a raison. A droite (hors FN), ils sont 53% à soutenir Macron alors qu’au FN, 74% estiment que Macron a tort.

Pour lire le sondage original, cliquez ici : Sondage Odoxa