Catalogne : Madrid appliquera l’article 155 de la Constitution, Macron appelle à l’unité de l’Europe

0
485

Le gouvernement espagnol vient d’annoncer qu’il appliquera l’article 155 de la Constitution ce samedi 21 octobre pour prendre le contrôle du parlement catalan face à la réponse jugée très floue par Madrid de Carles Puigdemont, président de la Generalitat, qui refuse de clarifier sa position s’il a bien déclaré l’indépendance de la Catalogne ou non

Le bras de fer qui oppose Madrid à la Catalogne s’intensifie jour après jour. En effet, deux jours après la réponse très floue envoyée par Carles Puigdemont à Mariano Rajoy demandant au premier ministre espagnol de lui accorder un délai de deux mois pour clarifier sa position sur la question de savoir s’il a bien proclamé l’indépendance de la Catalogne ce 10 octobre ou pas, le gouvernement espagnol s’est dit non satisfait de la réponse fournie par le gouvernement catalan et menace d’appliquer l’article 155.

En effet, ce jeudi, Madrid a mis en exécution la menace qu’il brandissait depuis une semaine. Le gouvernement de Mariano Rajoy a annoncé qu’il appliquera l’article 155 de la Constitution espagnole qui prévoit de prendre le contrôle du parlement catalan. L’article 155 sera appliqué dès ce samedi 21 octobre.

L’annonce a été faite par le gouvernement espagnol dans un communiqué publié ce jeudi 19 octobre. Dans le communiqué, on pouvait lire : « (…) Le Gouvernement d’Espagne continuera dans sa démarche concernant l’application 155 de la Constitution pour restaurer la légalité dans le gouvernement autonome de la Catalogne ».

« Puigdemont menace de proclamer l’indépendance de la Catalogne »

Le gouvernement de Mariano Rajoy prévoit ainsi de tenir un Conseil des ministres extraordinaire pour approuver la décision du Sénat espagnol. Le gouvernement évoque la nécessité de « protéger l’intérêt général des Espagnols, dont les citoyens de la Catalogne et restaurer l’ordre constitutionnel dans la communauté autonome ».

Pendant ce temps, le gouvernement de la Generalitat ne bouge pas d’un seul iota de sa position. Carles Puigdemont a fait savoir ce jeudi, dans une lettre adressée à Mariano Rajoy, que sans dialogue possible avec Madrid, le parlement catalan votera la déclaration unilatérale de l’indépendance de la Catalogne.

« Macron et Merkel se rangent du côté de l’Espagne »

La situation en Catalogne est extrêmement tendue et suscite la réaction des personnalités de premier plan de l’Union Européenne. Ce jeudi, en marge de la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Européenne, les deux plus importants dirigeants européens se sont exprimé sur la question.

Angela Merkel, chancelière allemande, s’est rangée du côté de l’Espagne et espère une sortie de crise dans le respect de la constitution espagnole. Emmanuel Macron a, quant à lui, souligné les menaces qui pèsent sur l’Europe, tout en demandant que les nations européennes s’unissent autour de l’Espagne.