Iran : Cyrus le Grand de la Perse vénéré par les Iraniens mais pas par les mollahs

0
463

 

(Article de Hamid Enayat, journaliste iranien basé à Paris)

« L’Iran a déclaré dimanche, 29 octobre qu’il a déjoué un complot » a rapporté le New-York times. Selon les autorités ce complot fomenté depuis l’étrangers consister à organiser un rassemblement « sur la tombe de Cyrus le Grand », pour commémorer la naissance de cette figure emblématique de la Perse antique.  Depuis quelques années, en opposition au régime en place, de nombreux Iraniens célèbre ce roi particulier qui avait présenté la première déclaration des droits de l’homme dans le monde.

L’agence de presse iranienne Mizan a rapporté que le ministère des Renseignements avait déjoué les plans d’un « rassemblement illégal » à Pasargades, à 800 kilomètres au sud de Téhéran. Les routes menant à la zone ont été fermées », sous prétexte de projet de construction en cours.

Des Vidéos qui circulent sur les médias sociaux montrent des clôtures installées plus tôt autour de la tombe et des embouteillages monstres dans les circulations menant à Pasargades.

L’année dernière, en ce jour, un grand rassemblement de plusieurs milliers d’Iraniens à Pasargades lançant des slogans hostiles au régime, a envoyé des ondes de choc à Téhéran, prouvant au monde entier que la société iranienne reste défiante et s’oppose farouchement au régime au pouvoir.

Caption : Photo archive : le grand rassemblement de plusieurs milliers d’Iraniens à Pasargades octobre 2016

L’agence de presse gouvernementale Mehr avait rapporté, le 26 octobre, qu’un « responsable de la sécurité » a dévoilé un plan préparé par  » le groupuscule des Monafeghine (appellation péjorative du régime pour désigner l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran – OMPI) et d’éléments contre-révolutionnaires pour créer la confusion et le chaos la semaine prochaine à l’occasion de la commémoration de Cyrus ». Ce responsable de sécurité du régime a également dit : « organiser des rassemblements de protestation contre la corruption et les problèmes économiques du pays, puis les faire dévier en lançant des slogans contre le régime, et les choses sacrées islamiques sont parmi les principaux objectifs de ces groupes « .

Le régime iranien est de plus en plus inquiet de l’ampleur des manifestations hostiles au régime à travers le pays et une recrudescence des activités de l’opposition en particulier des Moudjahidine du peuple d’Iran.

Téhéran a mené des manœuvres militaires et des mesures répressives étendues dans différentes villes de la province de Fars en particulier dans la zone de Pasargades.

Les forces du Corps des Gardiens de la Révolution (CGRI) et les forces de police à Pasargades et dans les villes environnantes ont pratiquement imposé un couvre-feu et ont fermé toutes les routes menant au site antique où se trouve la tombe de Cyrus le Grand.

Le gouverneur de la province de Fars, craignant un rassemblement massif à Pasargades, a publié un communiqué adressé à tous les dirigeants de la province et a annulé, pour dimanche, tous les congés du personnel du gouvernement dans la province. De nombreuses personnes ont été arrêtées à Chiraz où les manifestants voulaient organiser un rassemblement de protestation. Les forces de sécurité ont tiré et au moins une personne a été blessée.