Corruption d’Etat en Arabie Saoudite : 100 millions de dollar ont été détournés en quelques années

0
232

Moins d’une semaine après l’arrestation de plusieurs princes et ex ministres saoudiens dans une vaste opération anti-corruption, des détails ont émergé. D’après les conclusions des premières enquêtes, plus de 100 millions de dollars ont été détournés

En Arabie Saoudite, l’opération anti-corruption menée ce dimanche 5 novembre continue de secouer le royaume. En effet, moins d’une semaine après l’arrestation de plusieurs princes et ex ministres soupçonnés d’être impliqués dans des affaires de corruption, des détails émergent sur cette gigantesque purge.

D’après le média américain Washington Post qui cite un communiqué du ministère saoudien de la Justice, l’opération anti-corruption a révélé des secrets. Ainsi, les autorités saoudiennes assurent que 100 millions de dollars « ont été détournés sur une période de plusieurs décennies ». Des détournements dont sont responsables des princes et des anciens ministres.

« Plus de 100 millions de dollars détournés »

L’information a été confirmée par les autorités saoudiennes. « La valeur financière de ces pratiques datant de plusieurs décennies (…) pourrait s’élever à plus de 100 millions de dollars selon les premières conclusions de l’enquête », a confirmé Sheikh Abdoul Al-Mojeb, ministre saoudien de la Justice.

L’enquête est en cours. Mais déjà, sept personnalités ont été libérées faute de preuves. Quelques heures après leur libération, une liste des personnalités libérées a été publiée sur les réseaux sociaux. Mais, les autorités saoudiennes ont immédiatement démenti, assurant qu’aucun détail privé ne serait publié.

« Seuls les comptes bancaires privés ont été bloqués »

Le ministre saoudien de la Justice a tenu à rassurer ses compatriotes, soulignant que l’activité financière n’était pas perturbée par ces scandales. « Seuls les comptes bancaires privés ont été bloqués et les compagnies et les banques peuvent librement poursuivre leurs activités comme d’habitude », a déclaré Al-Mojeb.

Ce jeudi, Al-Mojeb a fait savoir que 208 personnalités saoudiennes avaient été arrêtées dans cette opération anti-corruption qui a été menée ce samedi, quelques heures après la formation d’un comité anti-corruption. Les arrestations ont été annoncées à la presse le lendemain, dimanche 5 novembre. Parmi les personnalités arrêtées, figure Al-Waleed Ben Talal, l’un des hommes les plus riches du Moyen-Orient.