Crise à Droite : exclus du parti LR, Darmanin, Lecornu et Thierry Solère rejoignent En Marche

0
468

Officiellement exclus des Républicains (LR), Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu et Thierry Solère ont annoncé au JDD (Journal Du Dimanche) avoir rejoint le parti au pouvoir La République en Marche

Trois anciens élus du parti LR (Les Républicains) déposent leur valise à En Marche ! Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics, Sébastien Lecornu,  secrétaire d’Etat auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire et Thierry Solère, député Les Constructifs, ont annoncé avoir rejoint le parti La République En Marche d’Emmanuel Macron.

Interrogés par le JDD, les trois élus de droite qui ont été officiellement exclus du parti Les Républicains se sont expliqués sur cette exclusion. Certains reprochent à Laurent  Wauquiez de se rapprocher du Front National (FN). « Le mouvement qui m’a fait basculer c’est quand  Laurent Wauquiez a évoqué le grand remplacement culturel. On ne peut pas simplement dire qu’on n’est pas d’accord avec ça. Il faut le combattre », confie Gérald Darmanin.

« Laurent Wauquiez, ce n’est pas Jésus-Christ »

Au JDD, Gérald Darmanin a tenu à préciser qu’il n’a jamais sollicité cette exclusion des LR. « C’est eux qui nous ont exclus ! Ce n’est pas nous qui avons choisi l’agenda », précise-t-il. Parlant de Wauquiez, il dira : « et puis avant Wauquiez, après Wauquiez…Laurent Wauquiez, ce n’est pas Jésus-Christ. La vie politique ne s’organise pas autour de son élection ».

Quant à Sébastien Lecornu, il a dénoncé la « résurgence d’une vieille droite que le gaullisme avait su tenir à l’écart pendant toute la Vème République et qui revient au galop ». Thierry Solère ironise. « Je ne veux pas mettre mon énergie à reconstituer de vieilles formations politiques. Je veux la mettre à la reconstruction du pays », a-t-il réagi.

« Sans réponse de leur part d’ici 8 jours, leur départ de LR sera acté »

Rappelons que l’exclusion des trois membres LR intervient un mois après un délai qui leur avait été fixé pour s’expliquer sur leur ralliement à Macron. En effet, un communiqué publié ce 3 octobre avait accordé un délai de huit jours à ces personnalités pour s’expliquer ou être définitivement exclus du parti.

Dans le communiqué, on pouvait lire : « le bureau politique des Républicains, réuni ce jour, a adopté à l’unanimité la décision suivante : ‘une procédure à l’égard d’Edouard Philippe, de Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Franck Riester et Thierry Solère a été engagée le 11  juillet dernier. Un courrier leur a été adressé pour leur permettre de s’expliquer. A l’unanimité, le Bureau Politique du 3 octobre 2017 a décidé que, sans réponse de leur part d’ici huit jours, leur départ des Républicains sera acté ».

« LR, un parti fortement divisé »

Quelques heures après la publication du communiqué, Thierry Solère avait réagi dénonçant une attitude « trop grotesque ». « Ce qui est en train de se passer est trop grotesque. On a l’impression que c’est Trocadéro 2. C’est le rassemblement des mêmes qui étaient à la tribune de François Fillon, qui se radicalisent tous les jours un peu plus, qui veulent, de toute évidence, enfermer la droite dans ce qu’elle n’était pas historiquement », avait-il réagi sur RTL.

Il convient de rappeler que le parti LR traverse l’un des pires moments depuis sa création. En effet, de nombreux ténors du parti dont Bruno Le Maire, Christian Estrosi ont claqué la porte. Et au sein du parti, les divisions sont profondes entre pro-Wauquiez et anti-Wauquiez. Le 4 septembre dernier, Valérie Pécresse, présidente des LR en Ile-de-France, accusait Laurent Wauquiez de flirter avec le Front National.