Tension au Yémen : les rebelles houthis annoncent avoir tué l’ex président Abdallah Saleh

0
187

Les rebelles houthis du Yémen ont annoncé, à leur radio, avoir tué l’ex président Abdallah Saleh avec qui ils avaient noué une alliance. L’information n’est pas encore confirmée

Le président Abdallah Saleh a-t-il été tué par les rebelles houthis ? Au moment où la situation au Yémen connaît une accalmie, une information risque d’envenimer la crise. En effet, les rebelles houthis, de confession chiite, qui avaient pris le contrôle du pays en 2015 ont annoncé avoir tué Abdalleh Saleh, ancien président du pays.

L’information, annoncée par la radio houthi, a été reprise par de nombreux médias occidentaux. Toutefois, aucune confirmation n’est encore faite. D’après Al-Jazeera, des images circulant sur internet montraient le corps d’un homme ressemblant à l’ex président yéménite.

« Aucune confirmation pour l’heure »

Toujours d’après Al-Jazeera, l’information a été immédiatement démentie par les proches de Saleh qui ont fait savoir que ce dernier était encore en vie et continuait de commander ses forces contre les rebelles Houthis. Une chose est sûre : depuis l’annonce de cette nouvelle, Saleh n’a fait aucune apparition publique.

D’après la chaîne américaine CBS, le président Saleh a bien été tué. CBS cite le ministère de l’intérieur du Yémen. Cette information intervient au moment où l’ex président Saleh, dont le gouvernement a été renversé en 2015, s’est dit prêt à négocier avec l’Arabie Saoudite pour une sortie de crise.

« Plus 8 670 morts et plus de 49 950 blessés »

Dans une allocution télévisée, Abdallah Saleh avait déclaré : « j’appelle les pays voisins  et à l’alliance à arrêter leur agression, à lever l’Etat de siège, à ouvrir leurs aéroports et à permettre l’aide humanitaire (d’entrer dans le pays) et à épargner les blessés et nous tournerons la page en vertu de notre voisinage ».

Une déclaration qui n’a pas plu aux Houthis qui ont estimé avoir été trompés. Rappelons que l’ex président avait noué une alliance avec les rebelles Houthis contre l’actuel président Mansour Hadi. La guerre au Yémen qui a commencé en 2015 a déjà fait plus 8 670 morts et plus de 49 950 blessés.