ONU: les Etats-Unis menacent les pays qui veulent voter contre la reconnaissance de Jérusalem

0
1431

Les Etats-Unis ont menacé tous les pays qui ont décidé d’approuver la résolution de l’ONU sur Jérusalem dont le vote est prévu ce jeudi 21 décembre. D’après Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU, Trump et son administration font de ce vote une « affaire personnelle »

Les Etats-Unis prêts à mener la guerre à tous les Etats qui s’opposent à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. En effet, les Etats-Unis ont ouvertement annoncé un signal d’avertissement à tous les pays qui seraient tentés de voter la résolution de l’Assemblée Générale de l’ONU qui dénonce la décision de Trump sur la question de Jérusalem.

Le texte de la résolution demande également à tous les pays, y compris les Etats-Unis, de ne pas transférer leurs ambassades de Tel Aviv à Jérusalem tel qu’annoncé par Donald Trump ce 6 décembre. D’après Jerusalem Post, la session de l’Assemblée Générale de l’ONU devrait se tenir ce jeudi à la demande du Yémen, de la Turquie et de l’Organisation de la Coopération Islamique.

Selon le média israélien, la résolution devrait être largement approuvée. Mais déjà, le vote fait grincer des dents. En effet, ce lundi, les Etats-Unis ont mis leur véto à ce texte de l’ONU juste après que 14 pays membres l’aient approuvé. Les Etats-Unis décident sérieusement de prendre le nom de chaque pays ayant voté en faveur de ce texte.

« Les Etats-Unis prendront des noms » 

C’est en tout cas l’avis de Nikki Haley. « Aux Nations-Unies, on nous a toujours demandé de faire plus et de donner plus. Donc, lorsque nous prenons une décision, qui reflète la volonté du peuple américain concernant l’emplacement de notre ambassade, nous n’attendons pas ceux qui nous ont visés. Ce jeudi, il y aura un vote qui critiquera notre choix. Les Etats-Unis prendront des noms », menace Haley dans un message posté sur son compte twitter.

Dans une lettre adressée à tous les pays membres de l’ONU, l’ambassadrice américaine auprès de l’ONU adopte un ton effrayant. Dans la lettre dont une partie a été publiée par le média américain CBS, on pouvait lire: « comme vous le savez, l’Asemblée Générale prévoit de voter une résolution sur la récente décision de Trump. En votant, je veux que vous sachiez que le président Trump et les Etats-Unis prennent ce vote à titre personnel ».

« Haley défend Trump »

Dans sa lettre, Nikki Haley affirme que le président des Etats-Unis n’a fait qu’appliquer une loi votée au Congrès américain en 1995. « Le Congrès des Etats-Unis avait déclaré que Jérusalem devrait être reconnu comme la capitale d’Israël et que l’ambassade américaine devrait être transférée à Jérusalem. Le président Trump a a affirmé cette déclaration en reconnaissant officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël », écrit-elle.

Il convient de rappeler que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par les Etats-Unis a provoqué l’ire du monde musulman. Beaucoup de dirigeants dans le monde arabe s’étaient indignés de cette décision qu’ils ont jugée dangereuse et pouvant susciter un regain de violence dans une région très tendue.