Manifestations: l’Iran craint une infiltration des Etats-Unis et de l’Arabie Saoudite

0
523

Un ex diplomate iranien a révélé ce dimanche 31 décembre 2017 que les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite tentent d’utiliser les manifestations en cours en Iran pour semer le chaos dans ce pays

L’Iran craint le pire. Deux jours après le début des vagues de protestations qui ont gagné une bonne partie du pays, l’Iran craint une tentative de déstabilisation de la part de ses ennemis. C’est du moins l’avis de Hamid Reza Asefi, ancien ambassadeur iranien et porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Pour Hamid Reza, la menace provient de l’Arabie Saoudite et des Etats-Unis. « Le gouvernement saoudien et les Etats-Unis tentent de transformer ces revendications économiques (manifestations, ndlr) en une tension et une agitation pour tirer des profits politiques de la situation », prévient l’ex diplomate dans une interview accordée à Tasnim, agence de presse iranienne.

« Trump prévient Téhéran »

Hamid Reza a défini ces manifestations qui se produisent en Iran comme un signe de la liberté d’expression et a souligné qu’il s’agit uniquement de revendications économiques. Il convient de souligner que les événements en Iran ont attiré l’attention des médias du monde. Donald Trump, président des Etats-Unis, a même réagi.

Dans un twitte publié ce dimanche, il a écrit: « d’importantes manifestations en Iran. Les gens se réveillent finalement en apprenant comment leur argent et leur richesse sont volés et dilapidés au profit du terrorisme. On dirait qu’ils n’acceptent plus cela. Les Etats-Unis suivent de près ce que se passe en cas de violations des droits de l’homme ».

« Le soutien opportuniste et fourbe des autorités américaines »

Ce samedi, le gouvernement iranien avait déjà dénoncé l’ingérence américaine dans cette affaire. Dans un discours, Bahram Qassim, porte-parole du ministre iranien des Affaires étrangères, avait déclaré: « la grande nation iranienne voit le soutien opportuniste et fourbe des autorités américaines au moment de certains rassemblements dans quelques villes iraniennes. C’est la supercherie et l’hypocrisie américaine ».

Rappelons que les manifestations ont pris de l’ampleur ces dernières heures poussant les autorités iraniennes à bloquer les réseaux sociaux, tels qu’Instagram. Le gouvernement iranien a également haussé le ton, en prévenant les manifestants qu’ils « paieront le prix » pour avoir enfreint la loi. Deux manifestants ont déjà été tués ce samedi.