Evasion fiscale: la France aurait créé un département secret pour traquer les Juifs français en Israël

0
756
le French Economy Minister Bruno Le Maire leaves the Elysee presidential Palace after a cabinet meeting on September 14, 2017 in Paris. / AFP PHOTO / ludovic MARIN

Le ministère français de l’Economie aurait ouvert un département secret dont la mission est de traquer les fraudes et les évasions fiscales de juifs français. L’information a été démentie par la Direction Générale des Finances Publiques

Une affaire d’Etat. Le ministère français de l’Economie est accusé d’avoir créé un département secret pour traquer l’évasion fiscale des contribuables juifs. La rumeur qui court depuis une semaine a pourtant été démentie par les autorités françaises dans un communiqué.

« La Direction Générale des Finances Publiques dément de la manière la plus catégorique les affirmations dénuées de tout fondement publiées ce jour dans le journal Globes sur la ‘création au sein de l’administration fiscale française d’un département qui serait spécialisé dans les juifs français », dément le rapport.

« 25 agents dirigent les enquêtes »

Et d’ajouter: « il n’existe aucune structure de ce type au sein de l’administration fiscale française. La législation fiscale française interdit toute distinction qui serait opérée sur des personnes sur le fondement de leur origine, de leur lieu de résidence ou de leur appartenance à une nation ou à une religion déterminée ».

Le communiqué faisait allusion aux allégations du média Globes reprises par de nombreux médias israéliens. Selon Globes, le département secret de Bercy (ministère français de l’Economie) emploie déjà vingt-cinq (25) agents qui parlent parfaitement le hébreux et est en passe d’en recruter cinq autres. Leur mission: traquer des évadés fiscaux qui se servent d’Israël comme niche fiscale.

« 65 milliards de dollar »

D’après Globes cité par Breaking Israel News, le département secret étudie les contrats fonciers signés en Israël par des résidents français installés dans les colonies israéliennes de Tel Aviv, de Herzliya, Ra’anana, Netanya et Jérusalem. Les agents du département secret se renvoient les informations à travers leurs bases de données.

Lorsqu’une personne achète des biens immobiliers non déclarés, elle est immédiatement convoquée pour s’expliquer. D’après Breaking Israel News, le département secret aurait mené des enquêtes sur les juifs qui projettent de retourner en Israël. Rappelons que le retour des juifs français en Israël est une bonne chose pour l’économie de ce pays qui devrait gagner 65 milliards de dollar. D’ici 2026, quelque 100 000 juifs français rentreront en terre sainte.

Pour lire le communiqué de la Direction Générale des finances, cliquez ici : Fisc