Cryptomonnaie : la Russie serait sur le point de lancer sa monnaie virtuelle

0
630

La Russie pourrait lancer une monnaie virtuelle dans les années à venir. C’est ce qu’a révélé Financial Times

La Russie se dirige-t-elle vers la monnaie virtuelle ? En effet, le média américain Financial Times vient de révéler les dessous d’une rencontre entre Serguey Glazyev, conseiller économique du président russe et Vladimir Poutine. Une rencontre lors de laquelle la question d’une devise virtuelle russe a été abordée.

D’après Financial Times, reprise par Cointelegraph, Serguey Glazyev a suggéré à Poutine d’envisager le « Cryptorouble », autrement dit un rouble russe virtuel. Selon le conseiller économique du président russe, c’est le seul moyen pour la Russie de faire face aux sanctions économiques qui pèsent sur  son économie. D’après Financial Times, le « Cryptoruble » serait un rouble essentiellement virtuel.

« Le Venezuela se lance dans la monnaie virtuelle aussi »

Cette nouvelle intervient au moment où les Etats-Unis interdisent quelques dizaines d’autorités, d’agences et d’entreprises russes ainsi que des proches de Vladimir Poutine d’utiliser le système financier américain ou le dollar. Ces sanctions ont été prises suite à l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Elles se sont intensifiées ces dernières années.

Il convient de souligner que la Russie n’est pas le seul pays au monde à vouloir se diriger vers la monnaie virtuelle. Au Venezuela, le président Nicolas Madura a également annoncé ce 3 décembre 2017 que son gouvernement s’apprêtait à lancer une monnaie virtuelle qui s’appuiera sur les ressources naturelles du pays pour relancer l’économie du pays. La monnaie sera baptisée « Petro ».

« La devise virtuelle ne convainc toujours pas »

« J’ai étudié à fond cette question et je veux annoncer que le Venezuela va mettre en place un nouveau système de monnaie virtuelle à partir des réserves pétrolières. La Venezuela va créer une monnaie virtuelle, El Petro, pour avancer en matière de souveraineté monétaire (…), pour vaincre le blocus », avait souligné Nicolas Madura dans un discours.

Ces annonces interviennent au moment où la devise virtuelle fait débat. L’arrivée brusque de Bitcoin, considéré par certains comme la future monnaie virtuelle d’échange internationale, fait couler beaucoup d’encre. Toutefois, les spécialistes financiers exigent de la retenue, en raison du caractère très volatile de Bitcoin.