Manifestations en Iran : les USA, l’Arabie Saoudite et Israël accusés de vouloir faire tomber le régime

0
645

Le gouvernement iranien accuse les Etats-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite d’avoir fomenté les manifestations qui secouent l’Iran ces derniers jours. Le procureur général iranien parle d’un plan mis en place par la CIA pour faire tomber le gouvernement

Alors que l’Iran est secoué par une forte vague de protestations ces derniers jours, Téhéran dit avoir des preuves qu’il y a une volonté de semer le chaos dans le pays. Pour les autorités iraniennes, il ne fait aucun doute que la CIA, l’Arabie Saoudite et Israël soutiennent les manifestations.

C’est du moins l’avis de Mohammed Jafar Montazeri, procureur général de l’Iran. Ce dernier a ouvertement accusé les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et Israël d’être derrière ces manifestations qui secouent le pays depuis quelques jours. Le procureur général fournit des preuves à l’appui.

Selon Mohammed Jafar Montazeri, ces vagues de manifestations ont été planifiées il y a quatre ans par ces pays. Le procureur va plus loin, affirmant que le cerveau de ce plan est un américain connu sous le nom de Michael D’Andrea, un agent de la CIA chargé de lutter contre le terrorisme.

« Michael D’Andrea, un agent de la CIA, serait le cerveau du plan »

« Le cerveau de ce plan est un américain appelé Michael D’Andrea, ex agent du Bureau Anti-terrorisme de la CIA (il est actuellement le patron du Bureau de la CIA sur l’Iran). Un bureau d’opération a été mis en place et composé de trois pays : les Etats-Unis, le régime sioniste et l’Arabie Saoudite. Ce bureau a été créé pour provoquer ces protestations », révèle Montarezi.

Et d’ajouter : « le projet a été financé par l’Arabie Saoudite et a été planifié par D’Andrea et un agent des services de renseignement qui travaille pour le Mossad, service de renseignement israélien ». D’après Monterazi, le plan a été de mener ces protestations sous forme de manifestations contre la vie chère.

« Le régime iranien est désormais sous surveillance »

Ces révélations interviennent au moment où des vagues de manifestations secouent plusieurs villes d’Iran. On a appris ce samedi que les Etats-Unis ont déjà mis l’Iran « sous surveillance ». « Les droits de l’homme ne sont pas un don des gouvernements, ce sont des droits inaliénables des peuples. Le régime iranien est désormais sous surveillance, le monde regarde ce que vous faites », a déclaré Nikey Haley, ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU.

La situation en Iran a suscité la réaction des autorités iraniennes. Rappelons le Guide Suprême Iranien, Ali Khamenei, s’est aussi attaqué aux Etats-Unis dans un discours prononcé cette semaine. Il a en effet dénoncé la volonté de certains pays de profiter de la situation pour « infiltrer l’Iran ».