Nicolas Sarkozy tourne le dos au parti LR : « Je vous aime, mais pour moi, c’est fini »

0
9999

Nicolas Sarkozy, ancien président de la France et membre du parti LR (Les Républicains) a fait savoir qu’il ne s’implique plus ni dans la vie politique, ni au parti LR. Pour lui, c’est fini

Un coup de massue pour le parti LR ? Alors que le parti de droite traverse une crise interne sans précédent, les ténors quittent le navire petit à petit. Cette fois-ci, c’est Nicolas Sarkozy, ancien président de la France et candidat malheureux à la primaire de droite, qui tire son épingle du jeu. Pour lui, c’est fini.

Selon Le Figaro, l’ex président, invité à un déjeuner ce mardi par Gil Averous, maire de Châteauroux, n’a plus envie d’occuper un quelconque poste au parti LR. A la question d’une élue LR qui lui demande s’il pourrait être leur « mentor », Sarkozy répond : « je ne peux pas être copilote. Je vous aime, on a vécu ces quatre dernières années ensemble. Mais pour moi, c’est fini ».

« Je ne participerai pas à quoi que ce soit de politique et d’organisé »

Et d’ajouter : « je vous recevrai toujours. Je reviendrai déjeuner avec vous avec plaisir, mais je ne participerai pas à quoi que ce soit de politique et d’organisé. Quand on est un ancien chef d’Etat, quand on a vraiment tourné la page, il faut se hisser au dessus. Moi, j’ai une autre vie maintenant. On attend de moi que je mette les mains dans l’histoire du pays ».

A Châteauroux, Nicolas Sarkozy a joué la carte du rassemblement. « On peut se déchirer parfois en politique comme des chiens, mais on a pour obligation de chasser en meute. C’est mon histoire politique. J’ai connu des trahisons, des attaques mais toujours essayé de rassembler. Le plus fort, c’est celui qui tend la main », a-t-il lancé.

Rappelons que Nicolas Sarkozy, éliminé dès le premier tour de la primaire à droite, est resté  discret depuis qu’il a quitté la vie politique. En août 2017, Christophe Castaner, à l’époque porte-parole du gouvernement d’Emmanuel Macron, avait révélé au journal Le Monde avoir croisé l’ancien président à Nice.

« Vous savez, je m’emmerde »

En pleine conversation, Sarkozy fait part à Castaner de son immense estime pour Macron. « J’ai dit à Macron qu’il a bon porte-parole. Je vous vois à la télé ! je la regarde beaucoup. Vous savez, je m’emmerde ». Ce même jour, l’Académicien Jean d’Ormesson venait de faire une grosse révélation sur Sarkozy qui lui avait dit lors d’une conversation : « oui, j’abandonne la politique, parce qu’on ne gagne pas assez d’argent. J’en ai assez de gagner 3 000 euros en étant ministre, je renonce à la politique ».

Le départ de Nicolas Sarkozy de la vie politique intervient au moment où le parti Les Républicains est en pleine crise, entre les pro-Wauquiez et les anti-Wauquiez. Ces derniers n’ont cessé de reprocher à Laurent Wauquiez, nouveau chef de file du parti, d’être assez proche du Front National (FN) idéologiquement. Rappelons que ce 15 janvier, Alain Juppé, membre du parti et maire de Bordeaux, a annoncé qu’il ne paiera pas ses cotisations pour 2018.