Présidentielle américaine : les USA accusent la Russie d’avoir piraté les données des électeurs

0
469

Le département américain en charge de la protection des élections américaines a confirmé ce mercredi 7 février que la Russie a bien ingéré dans les élections américaines de 2016 en piratant des données personnelles des électeurs

L’ingérence russe dans les élections présidentielles américaines obsède les autorités politiques américaines. Depuis l’arrivée de Trump à la Maison Blanche, les autorités américaines ont accusé la Russie d’avoir largement contribué à la victoire de Trump en tant que 45ème président des Etats-Unis. Et elles ne veulent surtout pas lâcher le morceau.

En effet, ce mercredi, Jeanette Manfra, autorité américaine en charge de la protection des élections américaines a pointé du doigt la Russie, accusant ce pays d’avoir réussi à pirater des données personnelles appartenant à des électeurs. D’après cette autorité, le piratage russe a eu lieu avant les élections américaines de 2016.

« 2016 a été un signal d’alarme et maintenant il revient aux Etats de faire quelque chose avant que notre démocratie soit attaquée », a-t-elle déclaré lors d’une interview exclusive accordée à NBC. « Nous avons pu déterminer que le déchiffrement et les enquêtes sur des bases de données des électeurs venaient du gouvernement russe », ajoute-t-elle. Rappelons que le 29 septembre 2016, la chaîne NCB avait déjà révélé que des pirates visaient 20 Etats américains.

« George Bush confirme l’ingérence russe »

La révélation de Jeannette Manfra intervient dans un contexte tendu marqué par une guerre intestine entre l’administration Trump et les services de renseignement américains qui parlent de collusion entre la Russie et l’équipe de campagne du 45ème président des Etats-Unis. Des accusations jusque-là rejetées par Donald Trump.

Ce jeudi, à Abou Dhabi, l’ex président des Etats-Unis, George Bush, a aussi confirmé l’ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016. « Il y a des preuves claires que la Russie a ingéré dans les élections. Le fait qu’ils aient influencé les résultats des élections reste une autre question », a-t-il déclaré.