Corruption en Afrique : Transparency International félicite le Sénégal et la Côte d’Ivoire

0
2268

L’organisation internationale, Transparency International, vient de publier son rapport annuel sur la corruption dans le monde. L’Afrique est pointée du doigt, mais quelques pays du continent s’en sont sortis : le Sénégal et la Côte d’Ivoire

Le rapport de Transparency International sur la corruption dans le monde a été publié. Si certains pays ont brillé par un niveau de corruption sans précédent, d’autres s’en sont plutôt bien sortis. En Afrique, le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont été considérés par Transparency International comme des « bons élèves ».

En effet, ces deux pays africains qui avaient été épinglés dans le rapport de 2012 ont pu mener une politique anti-corruption convaincante saluée par l’organisation internationale. « Ces deux pays ont mis en place des commissions anti-corruption. Ils prennent cette affaire très au sérieux », s’est félicitée Maggie Murphy, de Transparency international.

« Les journalistes menacés dans les pays corrompus »

Dans le rapport de Transparency International 2017, le Sénégal a obtenu 45 points, soit 9 pts de plus qu’en 2012. La Côte d’Ivoire, quand à elle, passe de 29 points en 2012 à 36 points en 2018. Dans son rapport, un détail inquiétant : Transparency International nous apprend que dans les pays très corrompus, la vie des journalistes est souvent menacée.

Transparency International souligne que depuis 2012 tous les journalistes qui ont été assassinés l’ont été dans des pays très corrompus. « Aucun activiste ou journaliste ne doit craindre pour sa vie en dénonçant la corruption », a indiqué Patricia Moreira, personnalité de Transparency International.

Pour lire le rapport dans son intégralité, cliquez ici : Transparency International