Crypto-monnaie : le fondateur de Bitcoin accusé d’avoir volé 5 milliards de dollars

0
1198

Craig Wright, l’homme qui dit être l’inventeur de Bitcoin, risque gros. Il est accusé d’avoir arnaqué 5 milliards de dollars à un collègue décédé en 2013

Bitcoin à nouveau sur la sellette. Au moment où l’avenir des crypto-monnaies suscite une vive polémique dans le monde de la finance, un nouveau scandale vient jeter de l’huile sur le feu. En effet, un homme du nom de Craig Wright qui s’autoproclame l’inventeur de Bitcoin risque la prison.

Craig Wright est accusé d’avoir arnaqué à un expert en informatique 5 milliards de dollars. D’après Fortune, Craig qui avait déclaré en 2016 être Satoshi Nakamoto, l’homme qui serait l’inventeur de Bitcoin, aurait utilisé des faux contrats et signatures, ce qui lui a permis pendant des années de passer pour Dave Kleiman, mort en 2013 et connu dans le monde de la crypto-monnaie.

La famille de Dave Kleiman a déposé une plainte auprès du Tribunal de Palm Beach en Floride. Dans un communiqué publié, on pouvait lire : « Craig a inventé une série de contrats avec l’objectif de transférer les avoirs de Dave vers ses entreprises. Craig a antidaté ces contrats et y a apposé sa signature ». La famille  Kleiman lui réclame 10  milliards de dollars de dommages et intérêts.

« 1,1 million de dollars »

Rappelons que les deux hommes (Craig Wright et Dave Kleiman) avaient créé en 2011 une entreprise du nom de W&K Info Defense Research LLC. Les deux avaient travaillé quelques années plutôt sur le développement du Bitcoin et avaient mené des opérations de minage extensives.

D’après Fortune qui cite la plainte, les deux hommes contrôlaient quelque 1,1 million de dollars en Bitcoin au moment de la mort de Kleiman. L’argent était bien gardé dans des fonds fiduciaires basés à Singapour, aux Seychelles ou au Royaume-Uni. Craig Wright, d’origine australienne, a toujours déclaré être le fondateur de Bitcoin, mais a toujours refusé de fournir des preuves.