Ordonnances : « un gouvernement n’a pas à craindre un dialogue avec le Parlement », dit Sarkozy

0
1444

Nicolas Sarkozy, ex président de la France, s’est prononcé sur la réforme de la constitution et le recours aux ordonnances dans un discours prononcé ce mardi 6 mars 2018 au Sénat

Nicolas Sarkozy est certes fan d’Emmanuel Macron, mais pas de ses méthodes. En effet, dans un discours prononcé au Sénat ce mardi, l’ancien président français a tenu à critiquer les méthodes Macron, notamment ses ordonnances qui ont fortement divisé les Français depuis son arrivée à la tête du pays.

Parlant des ordonnances, Nicolas Sarkozy regrette que l’Exécutif ait peur du dialogue avec le Parlement. « Je n’ai jamais été partisan des ordonnances qui, par le passé, au lieu de gagner du temps en ont fait perdre. Un gouvernement n’a pas à craindre le dialogue avec le Parlement », a déclaré Nicolas Sarkozy.

« C’est une affaire d’Histoire, pas de politique partisane »

Dans son discours, l’ancien président français s’est aussi prononcé sur la réforme constitutionnelle. Il a clairement fait part de son désaccord sur un référendum. « Il ne peut y avoir de réforme constitutionnelle avec une posture politicienne. C’est une affaire d’Histoire, pas de politique partisane », a-t-il fait savoir. Et de marteler : « le référendum et la réforme constitutionnelle, cela ne peut pas marcher. »

Rappelons que le recours aux ordonnances a suscité un vif tollé dans la classe politique française entre partisans et détracteurs. Gérard Larcher, président du Sénat, s’y oppose catégoriquement. « On ne peut pas considérer que le Parlement fasse l’accessoire et que l’essentiel soit traité par ordonnances. Même si c’est plus dur. La démocratie, c’est le pouvoir régulé par les représentants du peuple », a-t-il fait savoir.