Guerre Biologique: voici Disease X, la prochaine épidémie qui tuera des millions d’humains

0
809

Les scientifiques ont mis en garde contre l’arrivée d’une épidémie qui risque de tuer plusieurs millions de morts dans les prochaines années

La nouvelle épidémie qui risque de décimer une bonne partie de l’humanité. Moins de cinq ans après Ebola qui a fait des centaines de milliers de morts, les scientifiques prédisent l’arrivée d’une nouvelle épidémie qui risque de réduire à moitié la population mondiale. C’est en tout cas, ce qu’ont annoncé des médias nord-américains ce dimanche 11 mars.

Dans la presse américaine, on nous a révélé le nom de cette nouvelle maladie : Disease X (Maladie, en Français). Newsweek nous apprend que cette nouvelle épidémie est déjà inscrite sur la liste des maladies les plus dangereuses du monde. Cette liste est détenue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

« Une guerre biologique »

Sur son site web, l’OMS s’est prononcée sur cette épidémie qui ne s’est pas encore déclenchée mais qui fait peur. « Disease X représente la certitude qu’une grave épidémie internationale pourrait être provoquée par un agent pathogène pour le moment inconnu et qui provoquerait des pertes humaines », explique l’OMS.

Alors, qu’est-ce que le Disease X ? Pour le moment, difficile d’expliquer ce qu’il est. Toutefois, certains pointent du doigt « une guerre biologique ». La maladie pourrait se déclencher suivant les mêmes méthodes que la « grippe espagnole » de 1918 qui avait fait plus de 40 millions de morts.

« Bill Gates avait déjà prédit l’arrivée de cette épidémie »

D’après le média britannique The Telegraph, les stratèges militaires le surnomment « l’inconnu connu ». Disease X est, selon The Telegraph, déclenchée par une mutation biologique ou peut-être un accident ou une attaque terroriste. L’épidémie prendra le monde de court et se propagera très rapidement.

Rappelons que le milliardaire américain, Bill Gates, avait déjà prédit la mort de quelque dizaines  d’individus d’ici 15 ans. En effet, lors de la Conférence sur la Sécurité qui s’était déroulée à Munich le 17 février 2017, il disait ceci : « que cela se produise par un phénomène naturel ou par le terrorisme, les épidémiologistes prédisent qu’un microbe pathogène aéroporté pourrait tuer plus de 30 millions de personnes en moins d’une année. Et ils disent que c’est fort probable que cela se produise dans les 10 ou 15 prochaines années. »