Horst Seehofer, ministre allemand de l’Intérieur : « l’Islam n’appartient pas à l’Allemagne »

0
843

Horst Seehofer, nouveau ministre allemand de l’Intérieur et chef de file du parti Union Sociale Chrétienne de Bavière, a fait la une des journaux allemands ce vendredi après avoir déclaré dans une interview que l’Islam  n’appartient pas à l’Allemagne

Le ministre allemand de l’Intérieur n’a pas la langue dans sa poche. En effet, dans une interview exclusive accordée au média allemand Bild, le nouveau ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a tenu des propos sur l’Islam qui ont été largement relayés par la presse allemande  ce vendredi 16 mars 2018.

Dans l’interview accordée au média allemand, Horst Seehofer n’y est pas allé de main morte.  « L’Islam n’appartient pas à l’Allemagne. L’Allemagne est caractérisée par le christianisme. Parmi ces aspects, il y a le fait que les magasins sont fermés les dimanches, les rituels et fêtes religieux tels que Pâques, le Pentecôte et Noël », a déclaré le ministre.

« Ai-je besoin d’être un docteur pour devenir ministre de la santé ? » 

Toutefois, Horst Seehofer a voulu éviter tout amalgame, en insistant sur le fait que les musulmans vivant en Allemagne appartiennent bel et bien à ce pays. « Les musulmans qui vivent avec nous appartiennent évidemment à l’Allemagne. Ceci ne veut pas dire que nous devons renoncer aux traditions et coutumes spécifiques à notre pays », précise-t-il.

Le ministre allemand s’est aussi prononcé sur la représentativité des minorités dans la vie politique allemande, notamment dans le nouveau cabinet. A cette question, il a répondu : « ai-je besoin d’être un docteur pour devenir ministre de la santé ? », s’est-il demandé, avant d’ajouter que le fait d’avoir des origines immigrées ne veut pas dire qu’on est un bon politicien.

« L’Allemagne compte quelque 4,5 millions de musulmans »

La phrase du ministre allemand a suscité un vif tollé dans les médias. Dans la presse allemande, on nous apprend que la phrase « l’Islam n’appartient pas à l’Allemagne » a été le slogan du parti AFD (Alternative pour l’Allemagne), un parti d’extrême-droite devenu la plus importante force d’opposition du pays au niveau du Parlement allemand.

Rappelons que la déclaration de Horst Seehofer intervient dans un contexte social particulier marqué par l’arrivée en masse sur le sol allemand de populations venant de pays musulmans. L’Allemagne compte environ 4,5 millions de musulmans dont 1,8 ont la nationalité du pays. Beaucoup d’entre eux proviennent de la Turquie.