Présidentielle en Russie : victoire écrasante de Poutine qui obtient le vote de 55 millions de Russes

0
472

Le président russe a remporté la présidentielle au moment où le décompte des voix est presque fini sur l’ensemble du territoire. Voici les chiffres clés de la victoire de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine remporte haut la main la présidentielle en Russie. D’après l’agence de presse russe Tass, le président Poutine a en effet recueilli 76,66% des voix. Il a été suivi par Pavel Grudinin, candidat du parti communiste qui recueille 11,80% des voix. Le leader du Parti Démocrate Libéral, Vladimir Zhirinovsky, n’a obtenu que 5,66% des voix.

Le président russe a écrasé ses adversaires dans les bureaux de vote de Moscou, capitale de la Russie où il a obtenu 71% des voix. Ce chiffre a été confirmé par Valentin Gorbunov, président de la Commission électorale russe. D’après le président de la Commission, Poutine a presque doublé la mise lors de la présidentielle de ce 18 mars 2018.

« Concernant les voix obtenues par les candidats, Poutine a remporté environ 3 202 000 voix, soit 1,6 millions de plus qu’en 2012 à Moscou », explique Gorbunov. Toujours d’après la Commission, des millions de Russes ont voté pour Vladimir Poutine malgré la situation économique très difficile que traverse le pays.

« De plus en plus de russes votent pour Poutine »

Au total, 55 013 955 russes ont voté pour le président sortant. Un chiffre supérieur à ceux des années précédentes. En effet, en 2002, Poutine avait reçu le vote de quelque 39,74 millions de russes. En 2004, 49,56 millions de russes lui ont réitéré leur confiance. En 2012, ils ont été 45,6 millions de russes à avoir voté pour lui. Rappelons que huit candidats ont pris à l’élection présidentielle russe.

La victoire de Poutine ne manquera pas de susciter de vives réactions en Occident où les relations diplomatiques avec la Russie sont de plus en plus tendues. Récemment, la Grande-Bretagne a procédé à l’expulsion de diplomates russes de son territoire accusant le gouvernement de Vladimir Poutine d’être impliqué à l’empoisonnement de Sergei Skripal, ex espion russe hospitalisé en Angleterre.