5 septembre 2007 : voici comment Israël a discrètement détruit un réacteur nucléaire de la Syrie

0
358

Israël a confirmé 11 ans après avoir détruit un réacteur nucléaire appartenant à la Syrie. Les faits se sont déroulés en 2007 dans le silence le plus absolu

Les services de renseignement israéliens brisent le silence. Israël a en effet admis avoir détruit un réacteur nucléaire syrien en 2007. L’annonce a été faite par Ysrael Katz, ministre israélien du Transport et des Renseignements. Le ministre a salué le courage d’Ehud Olmert, à l’époque premier ministre israélien.

A peine sorti de prison, Ehud Olmert s’est prononcé sur le bombardement du réacteur nucléaire iranien qui s’est produit six mois seulement après la fin de la seconde guerre du Liban. « J’ai reçu des informations sur des activités nucléaires douteuses de la Syrie en mi-mai 2007 », rapporte Ehud Olmert dans une interview accordée à Ynetnews.

Et d’ajouter : « ce moment a changé tout l’agenda du gouvernement et des systèmes de sécurité de l’Etat d’Israël. Mon agenda en tant que premier ministre et celui de mes proches assistants, de la Mossad, des agents de renseignement militaires, de l’Armée israélienne et du Comité de l’Energie Atomique ».

« Il nous fallait trouver un moyen pour détruire le réacteur »

L’ex premier ministre parle d’une opération sans précédent dans l’histoire d’Israël. Ehud Olmert assure dans l’interview que le réacteur nucléaire syrien se trouvait à quelque 450 km d’Israël. « La mise en place de ce réacteur était en phase terminale », confie-t-il. Ehud Olmert confirme qu’Israël a bien détruit ce réacteur grâce au soutien de l’administration américaine de l’époque.

Dans l’interview accordée Ynetnews, l’ex premier ministre fait des révélations. « Il nous fallait un système de préparation extensif (militaire, politique et diplomatique). Il nous fallait trouver un moyen pour détruire le réacteur et empêcher une attaque massive contre Israël en réponse à la destruction de ce réacteur », dit-il.

« Le réacteur a été détruit sans réponse »

Il ajoute : « la question était comment nous préparer à une telle issue sans exposer ce que nous étions sur le point de faire et comment préparer nos systèmes tout en dissimulant le fait que nous allions surtout attaquer la stratégie de défense la plus importante de notre ennemi. »

Ehud Olmert révèle que le nucléaire syrien a été détruit le soir du 5 septembre 2007 peu après minuit. Contrairement à ce qu’ils craignaient, il n’y a eu aucune réaction de la part de la Syrie « Le réacteur a été détruit sans réponse et sans qu’aucun dommage ne soit causé à l’Etat d’Israël ou à ses combattants », explique-t-il.

« Israël prévient l’Iran »

L’ex premier ministre israélien assure que l’opération a été effectuée en totale discrétion. « Tout ceci a été fait en tout confidentialité. L’opération a été menée après que 2 500 Israéliens ont signé un document de confidentialité et rien n’a été fuité » révèle Ehud Olmert.

Dans la classe politique israélienne, on se réjouit d’avoir mené avec succès une opération aussi périlleuse. Les ennemis d’Israël sont d’ores-et-déjà mis en garde. « La motivation de nos ennemis a gagné du terrain ces dernières années, mais la puissance de l’armée israélienne aussi », a prévenu ce mercredi Avigdor Libeberman, actuel ministre israélien de la Défense.