Visite historique : Kim Jong-un, président de la Corée du Nord, débarque en Chine

0
271

Le président de la Corée du Nord, Kim Jong-un, a effectué ce 27 mars 2018 une visite historique en Chine, la première depuis son arrivée à la tête du pays en 2011

Une visite historique. Le président de la Corée du Nord, Kim Jong-un, a effectué sa première visite à l’étranger et le premier pays à le recevoir a été la Chine. Ce qui fut une rumeur est finalement devenu une réalité car la venue du président nord-coréen est confirmée par les autorités chinoises ce mercredi.

Dans la presse chinoise, des informations ont été fournies sur cette visite spéciale. D’après le média Xinhuanet, le président chinois, Xi Jinping, a tenu à remercier le leader nord-coréen de lui avoir adressé un message de félicitations pour sa réélection après le 19ème Congrès du Parti Communiste Chinois.

« Nous avons pris cette visite très au sérieux »

Le président chinois a aussi tenu à souligner le caractère symbolique de cette visite, insistant sur les relations diplomatiques très solides entre la Chine et la Corée du Nord. « Nous avons pris cette visite très au sérieux », a martelé le président chinois. Pour sa part, le président nord-coréen a expliqué les raisons de sa visite mettant en exergue les relations entre les deux pays.

Parmi les sujets abordés : la dénucléarisation. Le président Xi Jinping a réaffirmé sa volonté de dénucléariser la péninsule, pour sauvegarder la paix et la stabilité dans cette région. Il a aussi appelé à la résolution des crises politiques à travers le dialogue et la consultation. Xi Jinping s’est aussi félicité des changements positifs qui se produisent dans la péninsule coréenne.

« La dénucléarisation a été au cœur des discussions »

Pour Kim Jong-un, la question de la dénucléarisation ne peut être réalisé que si les Etats-Unis et la Corée du Sud fassent des efforts de bonne volonté et qu’ils créent une atmosphère de paix et de stabilité. Il leur a aussi demandé de prendre de mesures pour la réalisation de la paix dans la péninsule.

La visite de Kim Jong-un intervient dans un contexte politique très particulier marqué par une confrontation verbale sans précédent entre le leader nord-coréen et Donald Trump, président des Etats-Unis sur la question du nucléaire. Les deux hommes doivent d’ailleurs se rencontrer très prochainement.